PSG : le LOSC, le mercato, Di Maria… Thomas Tuchel était intarissable

true

L’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel, était présent en conférence de presse, à 24h du déplacement de son équipe à Lille en championnat.

L’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel, était en conférence de presse ce samedi, à 24h du déplacement à Lille pour le compte de la 21e journée. L’Allemand a notamment été interrogé sur Edinson Cavani, dont le transfert à l’Atlético Madrid est annoncé imminent.

Le LOSC

“On a fait un bon entraînement. C’était bien. C’était nécessaire car il y a un match difficile demain, avec beaucoup de qualité à Lille dans un 4-4-2 très fort. C’est bien pour nous, c’est un grand défi pour nous. La saison passée, on avait fait un bon match jusqu’au carton rouge de Bernat. Ce n’était pas le moment de les jouer, c’est comme ça. Ça n’a pas d’influence pour demain.“

Kurzawa et Cavani sur le départ

“Ce n’est pas décidé. Il y a des choses entre le club et Layvin. C’est notre joueur, la situation n’est pas claire, il n’est pas dans le groupe pour demain. C’est un peu la même chose avec Edi (Cavani), il a fait l’entraînement mais la situation n’est pas claire donc il n’est pas disponible pour demain. C’est juste une décision pour ce match à Lille. La proposition est arrivée hier, Layvin doit réfléchir. Edi a fait l’entraînement, il n’est plus blessé mais on a décidé qu’il ne serait pas disponible. Ce sont des choses qui arrivent pendant le mercato, je suis calme. »

Angel Di Maria

“Je l’adore depuis quelques années. Quand il était au Real, j’étais un grand fan. Je suis convaincu qu’avec lui on peut avoir le caractère dans sa façon de jouer au foot. Il n’arrête pas, il est fiable, il travaille pour l’équipe. C’est un gars agréable. Il veut toujours jouer, il fait tout pour être décisif, il est très professionnel. Depuis la première minute, on a trouvé une alchimie entre nous. Je suis très heureux qu’il soit resté, il a retrouvé la confiance et la qualité, il a tout pour être un joueur important pour le PSG. On doit parfois le calmer mais c’est une bonne chose. Nous sommes honnêtes entre nous, il y a une grande confiance. »

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001