PSG : Leonardo et Tuchel ont 3 raisons de croire à un miracle en C1 pour Mbappé
par Bastien Aubert

PSG : Leonardo et Tuchel ont 3 raisons de croire à un miracle en C1 pour Mbappé

Kylian Mbappé pourra-t-il tenir sa place en quart de finale de la Ligue des champions le 12 août contre l’Atalanta Bergame ? Au PSG, un miracle n’est pas écarté.

Mbappé, une faculté de résilience déjà éprouvée 

Aujourd’hui, la présence de Kylian MBappé pour le quart de finale  de la Ligue des champions à Lisbonne contre l’Atalanta Bergame, le 12 août, apparaît hypothétique, sauf miracle qu’il ne faut pas écarter. Dans son édition du jour, L’Équipe explique ainsi que le staff du PSG se raccroche à la faculté de résilience de l’ancien Monégasque. Si elle est aussi rapide qu’il l’est sur le terrain, la cicatrisation de sa blessure à la cheville accélérera le processus de guérison. « Le cerveau commande la cicatrisation, explique un médecin de Ligue 1. S’il y a de l’espoir, il y a plus de chances de cicatrisation. »

Jamais absent plus de 6 matches

Si le cerveau commande tout chez Mbappé, les chiffres pourraient aussi lui donner raison. En dépit d’un diagnostic scientifique aussi froid qu’inquiétant sur ses chances d’affronter Bergame, Le Parisien a épluché les archives et fait savoir que l’attaquant du PSG n’a jamais manqué plus de six matches depuis son lancement chez les pros. La dernière fois que cela lui est arrivé, c’était il est vrai lors de la saison 2019-2020 en raison d’un claquage à la cuisse gauche. Le plus souvent, Mbappé n’est indisponible que pour des séries de deux matches maximum. 

Un staff médical faiseur de miracles

Évidemment, un staff médical ne peut pas faire de miracle. Si un joueur souffre et est blessé sérieusement, personne ne sera en mesure de le remettre sur pied dans un temps imparti. Mais le staff médical du PSG a déjà prouvé - notamment avec Neymar - qu’il était capable de quelques coups dans le passé. À ce titre, Lionel Charbonnier se montre particulièrement optimiste pour Mbappé. « C’est une course contre-la-montre, je pense que c’est jouable. On l’a vu vendredi très en jambes, très affûté et très bien, estime le champion du monde 1998 sur RMC Sport. Je pense que cela devrait quand même bien se passer. Il va falloir attention à tous ses gestes, ses appuis… Mais il a un bon staff médical. »