PSG : Mbappé, Neymar… Thomas Tuchel lâché progressivement par ses stars ?

PSG : Mbappé, Neymar... Thomas Tuchel lâché progressivement par ses stars ?

Loué pour sa manière de gérer les stars à son arrivée au PSG, Thomas Tuchel a connu quelques soucis récents. Que ce soit avec Kylian Mbappé ou même Neymar.

Si le Paris Saint-Germain a annoncé hier la prolongation de Thomas Tuchel jusqu’en juin 2021, l’Allemand n’est plus totalement épargné par les critiques depuis quelques semaines. Des critiques sur lesquelles le principal intéressé a ironisé à l’issue de Reims – PSG (3-1). Néanmoins, l’ancien coach du Borussia Dortmund doit prendre garde à sa relation avec ses stars Kylian Mbappé et Neymar.

Kylian Mbappé ne se sent pas valorisé par Thomas Tuchel

Dans son édition du jour, L’Equipe lève le voile sur ces dernières. Avec Kylian Mbappé, Thomas Tuchel nourrit une « relation ambigüe », qualifiée « d’amour vache » par le quotidien sportif. Selon eux, la sortie du Champion du Monde français à l’issue des trophées UNFP était bien un message à Tuchel.

Il faut dire que, dès mai 2018, avant même son arrivée, Tuchel a piqué Mbappé en ne le choisissant que comme tireur n°3 des penaltys derrière Neymar et Cavani. D’autres éléments de son management (manque de soutien pour le Ballon d’Or, sanction face à l’OM au Vélodrome, problème de plage de repos et de positionnement dans la course au Soulier d’Or…) ont accentué cette distance. Si en interne, Thomas Tuchel a fait passer le message qu’il souhaite garder Mbappé, l’Allemand ne le montre qu’avec parcimonie.

Un premier couac avec Neymar ?

De l’amour et du soutien, Tuchel en donne beaucoup plus avec Neymar. Dès son arrivée, le technicien en a fait son n°1 publiquement. Il lui a accordé des passe-droits qui ont fait grincer des dents (y compris dans le vestiaire). Mais, avant l’ultime match à Reims (où Neymar était suspendu), une « première fêlure » est apparue sur ce tableau idyllique : contre l’avis de son coach, le Brésilien est rentré plus tôt dans son pays pour préparer la Copa America. Une décision validée par un autre dirigeant qui a déplu à Tuchel…

Arnaud Carond