PSG, OL – Mercato : Dubois à Paris, pourquoi c’est une bonne idée

true

Comme révélé par Foot Mercato hier, Leonardo s’est renseigné sur les modalités d’un transfert au PSG de Léo Dubois (OL, 25 ans). Pas si farfelu. Explications.

Parce que Thomas Meunier est parti

Thomas Meunier ayant signé libre au Borussia Dortmund, la place de titulaire à droite de la défense parisienne est vacante et cela peut tenter Léo Dubois, surtout que l’ambition du club au niveau français et international n’est pas la même. Pour un joueur qui vise l’Euro 2021 avec les Bleus, c’est forcément tentant.

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

Parce que le PSG a besoin de joueurs formés en France

Pour disputer la prochaine Ligue des Champions et rendre un groupe de 25 joueurs dans sa liste UEFA, le PSG a besoin de joueurs formés localement. Selon les règlements, il faut à minima 4 joueurs formés au club et 4 autres ayant été formés en Ligue 1. Or, l’an prochain, dans la dernière catégorie, Paris n’en aura que trois. Léo Dubois peut être l’occasion de faire une pierre deux coups en renforçant un poste faible tout en comblant un vide de la liste.

Parce qu’il reste abordable

Parce qu’il sort d’une saison tronquée par les blessures (16 apparitions), parce qu’il a déjà 25 ans et n’a pas encore complètement fait ses preuves chez les Bleus (4 capes), l’ancien Nantais n’a pas une cote de fou sur le marché. Sous contrat jusqu’en juin 2024, Dubois devrait être transférable à moins de 20 M€. Pour l’OL, en cas d’absence en Coupe d’Europe, ce serait également la garantie d’une plus-value certaine pour un joueur arrivé libre il y a deux ans.

Parce que l’OL a trop de monde à droite

Rudi Garcia ne s’en cache pas. Il souhaite un départ à droite de sa défense où l’OL compte trois éléments avec Kenny Tete et Rafael en plus de Dubois. S’il préfèrerait voir partir les deux autres, le Néerlandais et le Brésilien seront plus difficiles à vendre que Dubois. Un vrai paramètre de l’équation d’autant que les trois joueurs offrent un rendement assez proche sur le terrain.

Parce que Jean-Michel Aulas n’est pas fermé à vendre au PSG

JMA n’a jamais été fermé à l’idée de renforcer la concurrence… Si tant est qu’elle paie bien. Même s’il ne fera pas de cadeau à Paris dans les négociations, on imagine mal Aulas ne pas s’asseoir à la table des discussions. En dessous de 20 M€, le deal paraît largement possible.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008