PSG – RC Strasbourg (1-0) : insultes, envies de départ, célébration… Neymar en dit plus

PSG – Mercato : le vestiaire n'a jamais lâché Neymar malgré les rumeurs

Hier, à l’issue de la victoire qu’il a donné au PSG contre le RC Strasbourg (1-0), Neymar Jr a fait face aux médias. S’il a beaucoup été question de l’accueil réservé par le Parc des Princes à son égard, le Brésilien a parlé d’autres sujets. Morceaux choisis.

Sur les insultes du Parc

« Ce n’est pas la première fois que je me fais insulter de la sorte. Au Brésil, quand je jouais à l’extérieur, je me faisais insulter. Dans d’autres championnats, et en France aussi, je me suis aussi déjà fait insulter à l’extérieur. C’est triste, mais je sais qu’à partir de maintenant, je jouerai tous les matchs à l’extérieur (…) Je veux être heureux sur le terrain. Je n’ai pas besoin qu’on crie mon nom, qu’ils (les supporters, NDLR) soient là pour moi. Ce que je souhaite, c’est que les supporters soient là pour le PSG. S’ils disent que le PSG est plus grand que n’importe quel joueur, ils doivent justement soutenir l’équipe, plutôt que d’insulter un de ses membres. Mais à aucun moment, cela ne m’a gêné ».

Sur son état d’esprit

« Ma tête est 100 % au PSG. À partir du moment où le marché des transferts s’est refermé, je suis définitivement un joueur du PSG. Je vais tout donner, comme je l’ai fait dans tous les clubs dont j’ai défendu les couleurs. Malheureusement, ces deux dernières années, j’ai eu des blessures sérieuses qui m’ont privé de nombreux matchs. Mais à chaque fois que j’étais sur le terrain, j’ai répondu aux attentes. Si on regarde les statistiques, je pense même que ce sont les meilleures de ma carrière. Je suis heureux de pouvoir aider le PSG. »

Sur ses envies de départ

« C’étaient des motivations personnelles, ce n’était pas contre l’entité PSG ni contre les supporters. C’est moi. Quand on ne se sent pas bien dans un travail, on veut changer. Ce n’était pas contre les personnes du club ni contre l’entité, mais purement personnel. J’ai fait en sorte de partir, c’est vrai, ça ne s’est pas fait. Mais je ne rentrerai pas dans les détails, il faut tourner la page. C’est la première et dernière fois que j’en parle. »

Sur sa célébration

« Je ne vais pas être papa… C’est la mère de mon fils (NDLR : son ex-compagne) qui a accouché. J’ai eu son mari au téléphone et je lui ai dit que j’allais marquer et que je lui rendrai hommage. »

Arnaud Carond