PSG : Wenger évoque en toute mauvaise foi le projet qatari
par Raphaël Nouet

PSG : Wenger évoque en toute mauvaise foi le projet qatari

Ancien manager d'Arsenal, Arsène Wenger se félicite des investissements du Qatar au PSG mais constate aussi qu'ils sont trop importants pour la L1.

Quand il était manager d'Arsenal, Arsène Wenger détestait le dopage financier. Il n'avait pas lâché le Chelsea de Roman Abramovitch à partir de 2004 et s'était ensuite acharné sur le Manchester City repris par Abou Dabi, accusés de lui "voler" place en Champions League et trophées. Mais quand ce sont ses amis qataris qui font la même chose au PSG, l'Alsacien trouve ça normal…

Dans un entretien avec (l'ancien président du PSG) Charles Villeneuve, il a ainsi expliqué : “La politique de stars est nécessaire, avec Neymar et Mbappé, donc ils ont la chance d’avoir un potentiel extraordinaire”. Mais Arsène Wenger a tout de même consenti à reconnaître que le dopage financier à Paris était trop important pour la Ligue 1 :

"Le manque de compétition joue à mon avis pour l’intérêt du championnat national, parce que quand la saison de L1 commence, on se demande qui va finir deuxième. Et ça, c’est pas normal. Il faut faire gaffe à ça. On voit les résultats au niveau européen, à l’exception du PSG, qui a les moyens des grands clubs anglais avec un budget au-dessus de 500 millions d’euros. Avec ce budget, vous avez accès aux grands joueurs.”