Adil Rami (Troyes)
Adil Rami (Troyes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
À LA UNE

Rami fait le show après l’OM, Zlatan menacé, Niang recadre les Girondins, Lopes (OL) moqué

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – de la Ligue 1.

Zapping But! Football Club Top 10 : 19 eme journée de Ligue 2 BKT

Rami fait le show à l’ESTAC

Pour son retour à Marseille, deux ans après son licenciement par l’OM, Adil Rami a fait le show. « On était dans une mauvaise période, mais Marseille aussi. En tenant le plus longtemps possible à 0-0… Je connais le Vélodrome, le stade aurait pu se retourner contre eux. Ou du moins, les joueurs auraient pu avoir plus de pression, a-t-il glissé en zone mixte. Revenir ici, ça me fait plaisir. Ça confirme mon caractère et mon comportement. J’ai 36 ans dans un mois. C’est une longévité super importante dans le football. La saison n’est pas encore finie, mais je ferme quelques bouches. Il y en a qui aiment bien les gossips dans les toilettes, mais après, il y a la réalité. La réalité, c’est que je suis un bosseur, à travers mon sourire. J’ai été heureux ici et, puis, on m’a coupé l’herbe sous le pied. Ça m’a fait mal. Derrière, ce qui m’a fait le plus mal, c’est qu’on a mis du temps à comprendre où était le problème. On a essayé d’influencer la ville de Marseille, les supporters, contre moi. A un moment donné, je me suis senti. Derrière, le temps et le karma ont fait les choses. »

Niang recadre les Girondins

Gérard Lopez n’est pas le seul à manifester son mécontentement après la défaite des Girondins hier à Bordeaux contre Brest (1-2). « Les joueurs n’étaient pas au niveau de la dimension du club, surtout dans l’impact défensif. C’est toujours le même problème, on a un manque d’envie de gagner les duels. C’est encore très faible à tous les niveaux. Les joueurs doivent prendre leurs responsabilités. Ils doivent changer tout de suite d’attitude. Je suis en colère parce qu’ils sont capables de faire de très bonnes choses et d’autres très mauvaises », a pesté Admar Lopes. Entré en cours de match, M’Baye Niang lui a emboité le pas : « Il y a des sautes de concentration mais je suis persuadé que le club va s’en sortir. Mais quand t’es sur le terrain, il faut constamment donner le maximum. Si t’as pas compris, il faut aller sur la touche. »

Ben Yedder menace Zlatan

Face au RC Strasbourg, Wissam Ben Yedder a inscrit hier à l’AS Monaco son 23e but sur penalty en Ligue 1 (6 avec Toulouse, 17 avec l’ASM). Seuls Olivier Monterrubio (26) et Zlatan Ibrahimovic (24) en ont marqué plus dans l’élite au XXIe siècle. L’attaquant international tricolore aura tout le loisir de les devancer d’ici à la fin de la saison.

Ferri se moque de Lopes

Si Anthony Lopes a réussi une prestation de haut vol hier à Montpellier (1-0), le gardien de l’OL a aussi été la cible des moqueries de son ami Jordan Ferri dans les rangs du MHSC. « J’aurais préféré qu’il soit un peu moins bon, a-t-il souri dans L’Équipe. Il fait un très bon début de saison, il est sur une très bonne dynamique. L’an dernier, c’était plus compliqué et il montre qu’il a du caractère et qu’il mérite sa place à Lyon. Le côté négatif ? La couleur de ses cheveux. Je le lui ai déjà dit, il a passé l’âge de faire ça… »

Pour résumer

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – de la Ligue 1.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert