RC Strasbourg : ambition, Matz Sels, Covid-19… Thierry Laurey fait le point

true

Interrogé par France Bleu, Thierry Laurey, entraîneur du RC Strasbourg, a balayé toute l’actualité de son club en plein stage de présaison vers Evian.

 

Après avoir battu Nîmes vendredi soir à Evian-les-Bains (1-0), le RC Strasbourg a battu Montpellier, à Dionne-les-Bains, ce mardi (2-1). Un match qui a clôturé le stage effectué à deux pas du Lac Léman. Au micro de France Bleu, Thierry Laurey, coach du RCSA, a mis le cap pour la saison prochaine. Il ambitionne de finir au milieu du classement.

A lire aussi : Tous les articles de RC Strasbourg

« J’aimerais encore améliorer les performances du Racing cette saison. A la louche, entre 8 et 12, ça me parait être la bonne fourchette. Si les planètes s’alignent et si on a un peu de réussite, on peut faire 8 ou 9. Mais il faut être lucide, un club comme le Racing ne peut pas envisager beaucoup mieux, au vu de tous les moyens qu’ont certains clubs en face de nous. »

Blessé, Matz Sels continue à avoir « le moral »

Thierry Laurey s’est longuement confié sur la présaison strasbourgeoise. « Le coup dur, c’est la blessure de Matz Sels(le gardien titulaire s’est rompu le tendon d’Achille). Je l’ai plusieurs fois au téléphone,l’opération s’est bien passée, il a le moral. Il doit avoir un nouveau rendez-vous avec le chirurgien qui l’a opéré, début août. » Pour prendre la succession du portier belge, le coach du RCSA a promu Bingourou Kamara (23 ans) en tant que numéro un.

Selon Laurey, la Meinau a un grand impact sur les résultats du RC Strasbourg

Toujours en pleine période de Covid-19, Thierry Laurey a regretté le fait de devoir éventuellement jouer devant 5000 spectateurs. Un lourd fardeau pour le RC Strasbourg, soutenu chaudement dans son antre de la Meinau. « C’est forcément regrettable, un handicap pour nous. Quand on connaît l’impact qu’ont nos supporters sur l’ambiance à la Meinau et les performances de nos joueurs… J’espère que les mesures vont s’adoucir un peu et que la rigueur et l’intelligence des gens vont faire qu’on pourra mettre un peu plus de monde dans les stades. Mais, il y a quelques mauvais exemples qui viennent de se produire et qui font qu’on peut douter de l’état d’esprit de certaines personnes qui viennent au stade. Et Dieu sait si nous, on aimerait avoir nos supporters, quand on sait l’importance qu’ils ont pour nous ».