RC Strasbourg – Coronavirus et Mercato : les dossiers sensibles du 30 juin

true

Si la saison venait à s’étendre au delà du 30 juin 2020, il faudra trouver des solutions pour les joueurs en fin de contrat et en fin de prêt. Analyse de la situation au RC Strasbourg.

Alors que les clubs et les instances discutent afin de conclure toutes les saisons au 30 juin, il est possible que le calendrier soit obligé de s’étirer au delà de cette date pour boucler un exercice mis en pause par la pandémie de Covid-19. Forcément, la question qui se pose est de savoir comment gérer les joueurs en fin de contrat au 30 juin. L’idée d’une extension de bail de quelques semaines ou un mois est envisagée, comme celle de reporter le Mercato. Voici les dossiers que cela concerne au RC Strasbourg.

A lire aussi : Tous les articles de RC Strasbourg

Pour Majeed Waris, le deal est déjà réglé

Dans l’effectif de Thierry Laurey, les fins de contrat sont nombreuses mais concernent essentiellement des seconds couteaux comme le gardien Louis Pelletier, le latéral Abdallah Ndour ou encore les vétérans Benjamin Corgnet et Jérémy Grimm, des éléments de compléments, pas forcément très courtisés ni pressés de partir au 30 juin. Si le RCSA souhaite les conserver quelques semaines en plus, cela ne devrait pas poser de soucis. Pour Majeed Waris, pour l’heure prêté avec option d’achat par le FC Porto (2 M€), il ne devrait pas y avoir de soucis. Le deal est déjà scellé pour que son transfert soit entériné à la fin de l’exercice comptable. La question sera surtout de savoir si Strasbourg aura les liquidités pour payer les Dragons. Normalement oui avec la vente de Youssouf Fofana à l’AS Monaco en janvier mais sait-on jamais…


Dans le sens des prêtés, Strasbourg dispose de trois joueurs envoyés sous d’autres cieux. Idriss Saadi va finir la saison au Cercle de Bruges (D1 belge) et cela devrait aussi être le cas si elle se prolonge. Il en sera de même de Moataz Zemzemi, prêté cet hiver au Club Africain (D1 tunisienne). Recruté cet hiver au Red Star (National 1) mais laissé à Saint-Ouen jusqu’à la fin du championnat, Mehdi Chahiri n’est pas attendu non plus avant la préparation de la saison suivante.