RC Strasbourg – Plovdiv (1-0) : Thierry Laurey ne s’enflamme pas malgré la victoire

false
Dijon – RC Strasbourg (1-0) : une grosse explication réclamée dans le vestiaire alsacien

Vainqueur 1-0 de Plovdiv hier au 3e tour préliminaire de Ligue Europa, le RC Strasbourg défiera Francfort pour une place en Europe. Les réactions. 

Thierry Laurey, l’entraîneur du Racing Club de Strasbourg, est revenu sur la performance de son équipe hier après la rencontre. Il s’est montré satisfait par le travail de ses hommes, sans toutefois en rajouter. « On n’a pas fait un grand match, mais on a fait l’essentiel en marquant rapidement pour verrouiller le match. Les garçons ont fait le travail de façon admirable. On n’a pas eu la percussion qu’on voulait, mais on a eu la maîtrise. On est là où on voulait être. On voulait aller au bout de cette histoire et on fera les comptes à la fin du deuxième match contre Francfort.

« C’est excitant, mais sans plus ! »

En revanche, face à Francfort, les hommes de Thierry Laurey devront hausser leur niveau de jeu s’ils veulent créer la surprise. « On sait que Francfort c’est une grosse machine, avec un budget énorme, un stade merveilleux, une armée de supporters, comme nous… On n’a pas une obligation d’atteindre les poules, mais maintenant qu’on est devant la porte, on a envie qu’elle s’ouvre.

On sait que ça ne sera pas facile, que Francfort a un vécu européen et une grosse expérience, mais en tant qu’outsider, on compte bien jouer notre chance. Il va falloir qu’on monte le curseur, c’est une évidence, mais on n’a rien à perdre. Nous sommes déjà parvenus à créer des surprises, donc pourquoi pas se faire un beau cadeau contre Francfort ! »

« Dans le foot tout est possible »

De son côté, Ludovic Ajorque (attaquant de Strasbourg) estime avoir fait le job en s’imposant par le plus petit des scores. « Que ce soit à l’aller ou au retour, on a rarement été en danger. Ce soir, on a marqué un but et en plus on n’en a pas pris, donc c’est bien. On a fait le job, on est en barrages, c’était important pour le club. Francfort, c’est une grosse équipe, mais dans le foot tout est possible, donc on y croit. On va se donner à fond car on a envie d’aller en phase de poules. On joue la Coupe d’Europe pour disputer ce genre de matches-là », a-t-il affirmé en zone mixte après la rencontre.

Charlie COURRENT

(Propos retranscrits par « L’Equipe »)