Stade de Reims : le club n’est pas à vendre, Jean-Pierre Caillot met les barbelés

Stade de Reims - Mercato : l’identité du buteur tant attendu est désormais connue 

Estimant être à la direction d’une « vraie pépite » avec le Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot n’a jamais songé à un départ de la présidence.

Equipe surprise de la saison, le Stade de Reims est aux portes de l’Europe à moins de dix journées de la fin du championnat. Une réussite surprenante pour un promu qui attise fortement l’attention des médias.

Mardi, le Figaro a consacré un long article au club champenois, donnant la parole au président Jean-Pierre Caillot. A l’occasion de cet entretien, le dirigeant rémois s’est vu poser LA question tendance du football français actuellement : a-t-il été approché par des investisseurs étrangers ?

Sa réponse : « C’est arrivé même si cela fait longtemps que je n’ai pas été sollicité. Tant mieux car nous ne sommes pas vendeurs. Le Stade de Reims, ce n’est pas une histoire d’argent. Il est à nous (aux actionnaires) en termes juridiques, mais on considère qu’il est surtout aux Rémois et à nos supporters. On est là pour animer et développer une institution de football. Elle fait partie du patrimoine que nous ont légué les générations des années 1950, 1960, 1970. On a la chance d’être un club avec un palmarès assez incroyable dans une belle ville et une belle région, à proximité de Paris. Il y a aussi le champagne. Ajoutez à cela une gestion reconnue, des fonds propres et demain des droits TV où le plus « pauvre » touchera 36 M€. Tout cela contribue à ce que ce club soit une vraie pépite… »

Arnaud Carond