Arsenal – Stade Rennais (3-0) : Pierre Ménès pique une double grosse colère

Arsenal - Stade Rennais (3-0) : Pierre Ménès pique une double grosse colère

Pierre Ménès est agacé à double titre après l’élimination du Stade Rennais en 8es de finale retour de  la Ligue Europa par Arsenal jeudi soir à Londres (1-3).

Le Stade Rennais ne verra donc pas les quarts de finale de la Ligue Europa pour la première fois de son histoire cette saison, battu qu’il a été par Arsenal jeudi soir en 8es de finale (0-3). Pierre Ménès a suivi la rencontre et ne cache pas sa colère.

« Les Rennais ont été agaçants pendant tout le match mais ils ont aussi de quoi être agacés. J’ai l’impression que l’UEFA n’a absolument pas respecté le club breton, qui doit être considéré comme un nain au niveau européen. Entre l’inversion des matchs, la requalification de Lacazette à 48 heures du match et l’arbitrage que je qualifierais ‘d’arbitrage à charge’, les chances des Rennais de pouvoir conserver leurs deux buts d’avance étaient quasiment nulles », souffle Ménès sur son blog.

Si ces éléments ont agacé le consultant de Canal+, ce dernier sait aussi que les Rennais ne méritaient sans doute pas mieux eu égard à leur prestation décevante à Londres hier soir.

« Quasiment nulle, cela caractérise plutôt bien aussi la qualité de la prestation des hommes de Stéphan, qui n’ont rien pu faire pour endiguer la fougue de Gunners qui ont joué à un rythme beaucoup plus élevé qu’à l’aller, a-t-il poursuivi. Le Stade Rennais a d’abord été trahi par ses cadres techniques que sont Grenier, Bourigeaud, Ben Arfa et Sarr. Lorsque Rennes a essayé de calquer son rythme sur celui d’Arsenal, cela a entraîné une imprécision technique assez affolante. Enfin voilà, rien n’a été dans le bon sens pour les Rennais. Ni l’arbitrage, ni les conditions du match, ni le scénario. Ni la prestation des Rouge et Noir. »

JP