Arsenal – Stade Rennais : le discours prudent de Benjamin Bourigeaud avant le choc de C3

Pour Benjamin Bourigeaud, il est hors de question que les joueurs du Stade Rennais vendent la peau de l’ours avant d’avoir tué Arsenal ce jeudi soir.

Dernier représentant du football français en Coupe d’Europe, le Stade Rennais se retrouve face à sa montagne ce jeudi soir avec son déplacement à l’Emirates Stadium pour y défier Arsenal. Avec deux buts d’avance (victoire 3-1 à l’aller), les Bretons ont pris une option mais ils ne s’enflamment pas encore.

Dans les colonnes de L’Equipe, Benjamin Bourigeaud s’est longuement confié, faisant passer un message clair : « On doit être fiers de ce qu’on a fait, mais il faut qu’on le soit à la fin du retour, car si on fait n’importe quoi, si on rate cette qualif’, tout s’écroule… Et il n’y aurait plus rien à dire, les gens retiendraient le parcours. Mais nous, on veut revivre des émotions comme ça. Je pense que les Sévillans se voyaient déjà qualifiés après l’aller, ils ont connu le revers de la médaille, donc je n’ai pas envie de croire à la qualif’ sans avoir joué le retour. En tout cas, on donnera tout pour faire vibrer ce club, les supporters, la ville, la région ».

L’ancien Lensois espère également que son entraîneur Julien Stephan, habile dans ses causeries, parviendra encore à toucher le point sensible du vestiaire : « Avant le Bétis, il avait passé des vidéos de nos supporters venus en nombre à Séville, comme avant Arsenal avec les gens qui avaient dormi devant le stade, pour montrer à quel point il est important, pour eux comme pour nous, de devoir se surpasser. Ce sont des images qui restent, il faut persévérer ».

Arnaud Carond