Stade Rennais – CFR Cluj (0-1) : Stephan positive, Létang réaffirme son soutien à l’entraîneur

false

Julien Stephan et Olivier Létang se sont exprimés à l’issue de la défaite du Stade Rennais face à Cluj (0-1) jeudi soir.

Jeudi soir, le Stade Rennais a perdu beaucoup de ses espérances européennes en s’inclinant au Roazhon Park face aux roumains du CFR Cluj (0-1). Un match lâché dans des circonstances particulières avec deux expulsions côté breton.

Stephan : « Je suis fier des joueurs, de ce qu’ils ont produit »

Conscient que ses joueurs avaient tous donné malgré la double infériorité numérique, Julien Stéphan ne voulait pas les accabler : « Je suis fier des joueurs, de ce qu’ils ont produit : du courage, de l’abnégation, du jeu… On a davantage pesé sur le match, on a frappé au but, mais on n’a pas cadré. Scénario incroyable, mais ça peut être un acte fondateur pour ce groupe. Ce groupe a une âme, je le connais bien, je vis avec lui, et aujourd’hui les joueurs ont donné le maximum. Je ne sais pas si on a déjà vu ici 28 000 personnes levées qui applaudissent les joueurs après une défaite ».

Au coup de sifflet final, le technicien n’avait qu’un seul regret : le manque de réalisme de son équipe. « À neuf, on a été intelligents, on n’a jamais été en difficulté, on n’a pas reculé, notre salut passait par là. Sinon, on aurait subi et ils nous auraient fait mal en deuxième période. Ils ont été admirables à ce niveau-là, mais, pour marquer des buts, il faut cadrer », a-t-il ajouté.

Julien Stephan garde le soutien de ses dirigeants

Même s’il y avait « une frustration et une déception par rapport au résultat », les dirigeants partagent cette analyse. Rêvant toujours en un « 3/3 » sur la phase retour permettant au Stade Rennais d’arracher la qualification, Olivier Létang a conforté son coach face aux médias : « Je reste sur la position qui était la mienne, la dernière fois que j’étais intervenu. Quel que soit le résultat de dimanche, parce que certains vont peut-être anticiper un certain nombre de choses, on continue d’avance ensemble parce que c’est ensemble qu’on réussira », a confié le président délégué.

Quant à savoir si la sortie de Sylvain Armand (coordinateur sportif) après le derby perdu à Nantes (0-1) a fragilisé Julien Stephan dans sa position, l’ancien dirigeant du PSG reste droit dans ses bottes : « Mon rôle est de faire en sorte qu’on soit unis, solidaires et qu’on avance tous ensemble. Je suis désolé et peiné si Julien ne l’a pas pris ainsi. Mais avec nos valeurs on va y arriver, avec ce formidable public aussi. Est-ce une erreur communication ? Non. On a une grande confiance en Julien, l’équipe et le staff ».

Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008