Stade Rennais – Coronavirus et Mercato : les dossiers sensibles du 30 juin

true

Si la saison venait à s’étendre au delà du 30 juin 2020, il faudra trouver des solutions pour les joueurs en fin de contrat et en fin de prêt. Analyse de la situation au Stade Rennais.

Alors que les clubs et les instances discutent afin de conclure toutes les saisons au 30 juin, il est possible que le calendrier soit obligé de s’étirer au delà de cette date pour boucler un exercice mis en pause par la pandémie de Covid-19. Forcément, la question qui se pose est de savoir comment gérer les joueurs en fin de contrat au 30 juin. L’idée d’une extension de bail de quelques semaines ou un mois est envisagée, comme celle de reporter le Mercato. Voici les dossiers que cela concerne au Stade Rennais.

Gnagnon et Nzonzi, des prêts faciles à prolonger

Si on pouvait reprocher à Olivier Létang d’avoir mal géré la fin de saison 2018-2019 en ayant laissé plusieurs dossiers pourrir (Ben Arfa, Zeffane, etc.), il y a eu davantage d’anticipation cette saison. On pense notamment au dossier Adrien Hunou, prolongé il y a quelques semaines jusqu’en 2023 alors qu’il arrivait en fin de contrat en juin. Sur les cinq cas de l’effectif, aucun ne devrait poser de soucis majeurs s’il fallait entériner de nouveaux contrats provisoires. Prêtés par le FC Séville et l’AS Roma, Joris Gnagnon et Steven Nzonzi devraient sans peine être autorisés à rester. Encore plus le Champion du Monde dont un nouveau prêt est suspendu à la qualification européenne (ou non) des Rouge et Noir. Signataire d’un contrat d’un an, Jérémy Morel (35 ans) devrait accepter sans peine une extension de bail qu’elle soit de quelques semaines à une ou plusieurs saisons. Les cas de Riffi Mandanda et Jakob Johansson sont quant à eux plus que secondaires.

Doumbia de retour un peu plus tôt que les autres ?

Six joueurs se retrouvent également en retour de prêt au 30 juin mais on voit mal la direction bretonne s’opposer au fait qu’ils terminent la saison dans leurs clubs respectifs. En effet, que ce soit Denis Will Poha (Vitoria Guimarães), Jordan Tell (SM Caen), Armand Laurienté (FC Lorient), Hakim El Mokeddem (Laval) ou Namakoro Diallo (US Avranches), aucun n’évolue chez un concurrent direct ni se retrouve particulièrement attendu par Julien Stéphan. En revanche, il n’est pas exclu que Souleyman Doumbia (SCO Angers) revienne dans l’effectif plus vite. Surtout que Stéphane Moulin a le temps de récupérer son jeune titulaire Rayan Aït-Nouri pour finir la saison. Maintenant, peut-être que par sécurité, Angers demandera à conserver l’ancien joueur des Grasshoppers…