Stade Rennais : Olivier Létang défend son bilan

true

L’ancien président délégué du Stade Rennais Olivier Létang est revenu sur son bilan à la tête des Rouge et Noir, lui qui a été viré le 7 février.

Il y a huit jours, le Stade Rennais annonçait, à la surprise générale, le départ de son président délégué, Olivier Létang. On a appris depuis que l’ancien Parisien payant son conflit larvé avec son entraîneur, Julien Stéphan. Ce samedi dans Ouest France, il a tenu à défendre un bilan totalement positif à son sens.

« J’ai été surpris. Le Stade Rennais ne s’est jamais porté aussi bien sportivement, financièrement et d’un point de vue populaire. En 27 mois, au-delà du parcours sportif, nous avons battu tous les records en termes d’affluence au Roazhon Park, de revenus billetterie, sponsoring, merchandising, de valorisation de l’effectif… Tous les indicateurs sont au vert sur et en dehors du terrain. »

« Vous me citez des échecs mais on peut aussi parler, sans être exhaustif de Mbaye (Niang), de Clément (Grenier), d’Hatem (Ben Arfa), qui a été précieux dans notre saison passée, de Damien (Da Silva) et de Jérémy (Morel) qui sont arrivés libres. »

« Et Raphinha ? C’est un échec ? Et Edouard (Mendy), acheté 4 millions alors que plusieurs clubs étaient intéressés pour remplacer Tomas Koubek qui a été vendu pour quasiment le double ? Qui pensait qu’il était possible qu’un champion du monde rejoigne le Stade Rennais dix-huit mois après la finale ? Steven NZonzi a signé à Rennes malgré de multiples offres notamment en Angleterre. »

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001