ASSE : Bernard Caiazzo apporte son soutien aux Ultras

false

Président du conseil de surveillance de l’ASSE, Bernard Caiazzo regrette les reports de matches et les interdictions de déplacement.

Dimanche dernier, pour la réception de Brest (1-1), les Ultras stéphanois ont dévoilé un tifo dans lequel ils regrettaient que les arrêtés préfectoraux, les reports de matches et les sanctions à leur égard reprennent de plus belle. Ils ont en effet été interdits de centre-ville à Dijon, vont l’être de déplacement à Marseille et l’un des kops est fermé pour deux matches.

Dans L’Equipe, le président du conseil de surveillance stéphanois, Bernard Caiazzo, est allé dans leur sens, s’interrogeant sur le fait que LOSC-ASSE ait été reporté pour cause de G7 à… Biarritz ! « On a la désagréable impression de repartir sur les mêmes bases que la saison cauchemar de l’an dernier. »

« Le football professionnel paie les forces de l’ordre plus de 35 ou 40 M€ par saison, mais ne peut pas compter sur elles quand il en a besoin. En a-t-on d’ailleurs besoin autant aujourd’hui ? On peut se poser la question. » A ce niveau réside tout le problème puisque les politiques considèrent les Ultras comme des sauvages alors les incidents occasionnés par ces derniers sont rares…

R.N.