ASSE (débat) : après Makhtar Gueye, quels jeunes aimeriez-vous voir lancés dans le grand bain ?

Buteur à Strasbourg (1-1), Makhtar Gueye pourrait vite faire des émules à l’ASSE. Nos journalistes Laurent Hess et Alexandre Corboz débattent sur les jeunes qu’ils aimeraient voir lancés en L1 par Jean-Louis Gasset.

William SALIBA

« L’AS Saint-Etienne est une école dans la formation des gardiens de but… Et des joueurs défensifs. J’espère que, cette saison, William Saliba aura réellement des opportunités de se montrer. A priori, avec seulement trois centraux devant lui (dont Loïc Perrin, souvent blessé, qu’il convient parfois de ménager), je pense qu’une fenêtre s’ouvrira, sur les matches de second plan, pour le natif de Bondy. Quand on voit les prix auquel se monnaient désormais les défenseurs centraux jeunes avec un peu d’expérience, on peut être résolument optimiste. A mon sens, ce sera lui la prochaine grosse valeur marchande issue de L’Etrat. Contrairement à un Maxence Chapuis intelligent dans son jeu et son placement mais léger au plus haut niveau, Saliba est un grand stoppeur costaud (1m93). Contrairement à un Ben Karamoko costaud mais rustre techniquement, on parle d’un joueur avec une relance plus que correcte. Le gamin de 17 ans allie l’intelligence et la puissance. A l’avenir, je le vois taillé pour le lucratif marché anglais. Comme Kurt Zouma en son temps. Zouma avait rapidement été mis en valeur en débutant au niveau professionnel à 16 ans et en quittant le club à 19 ans. Pour Saliba, tout juste âgé de 17 ans et sous contrat jusqu’en juin 2021, le temps ne presse pas encore mais chaque match capitalisé avant sa majorité se posera comme un argument supplémentaire au moment de sa cession dans quelques années. »

Alexandre CORBOZ

 Bilal BENKHEDIM

« Il y a plusieurs jeunes que j’aimerais voir chez les pros. Lors de la première journée de championnat contre Guingamp (2-1), en l’absence de Mathieu Debuchy, j’ai un peu regretté que Jean-Louis Gasset ne titularise pas Mickaël Panos. A chaque fois que j’ai vu jouer le jeune latéral, que ce soit en réserve ou lors de la préparation estivale, je l’ai trouvé bon. Cet été, j’ai aussi été séduit par les prestations de William Saliba et Bilal Benkhedim. Ces deux jeunes sont promis à un très bel avenir. Ils ont un gros potentiel. Saliba va s’installer dans la rotation, c’est sûr. Gasset a été impressionné et il lui a fait une place dans le groupe lors des deux premières journées. Benkhedim, lui, est plus loin. Il n’était même pas titulaire le week-end dernier lors du match de la réserve contre Trélissac (1-1). Mais ce que le gamin a montré cet été, à 17 ans, est très intéressant. Techniquement, il est très doué et sa tête, qu’il a toujours levée lorsqu’il joue, est bien faite, aux dires de tous les formateurs qui l’ont côtoyé. Cela fait longtemps que l’ASSE n’a pas formé un joueur offensif de talent. Et du talent, Benkhedim en a plein les pieds. Comme l’avait expliqué dans nos colonnes Rafik Allaf, le scout des Verts qui l’a déniché du côté du Gard, le jeune n°10 a encore besoin de s’étoffer physiquement et de se confronter au foot des adultes, lui qui a surtout évolué en U17 la saison passée. Dans un premier temps, je pense que Gasset va surtout utiliser Madhi Camara en ce début de saison, mais je n’ai aucun doute sur le fait que l’heure de Saliba et Benkhedim viendra, et que les deux joueurs tireront leur épingle du jeu. En revanche, j’émets plus de réserve aujourd’hui sur Kenny Rocha Santos. Il me semble que le jeune capverdien stagne, et que le club aurait tout intérêt à le prêter cette saison, tout comme son compatriote Vagner Dias Gonçalves.»

Laurent HESS

MERCREDI 22 AOUT 2018