ASSE (Débat) : la campagne de matches amicaux vous inquiète-elle ?

ASSE : quand un animateur radio branche Mathieu Debuchy

L’ASSE a terminé sa préparation par une défaite deux défaites et un nul contre Marseille (1-2), Middlesbrough (1-1) et Newcastle (1-2). De quoi s’inquiéter ? C’est notre débat de la semaine.

Un peu, mais le Mercato n’est pas terminé

« Evidemment j’ai vu tous les matches de préparation, et forcément, le niveau de jeu de l’ASSE m’inquiète. Il n’est pas allé en s’améliorant, on l’a vu contre Marseille et en Angleterre. A Middlesbrough, il a fallu un penalty généreux pour que les Verts marquent, avant de prendre un but dans la foulée et de s’en remettre à Ruffier pour éviter la défaite. Et à Newcastle, Debuchy a marqué sur un corner, en fin de match, mais l’équipe ne s’est pas procuré la moindre occasion dans le jeu.

Boudebouz n’a pas le volume de Cabella, et l’équipe est coupée en deux

Face aux Magpies, l’ASSE a été d’une improductivité consternante. M’Vila s’est positionné très bas, Camara aussi, et comme Boudebouz n’évolue pas dans le même registre que Cabella (il attend que le ballon arrive jusqu’à lui, alors que RC7 n’hésitait pas à aller le chercher pour le remonter), l’équipe a manqué de liant. Selon moi, les profils de Boudebouz, qui joue plus proche de l’attaquant, et de M’Vila, qui joue quasiment collé à la charnière centrale, auraient dû inciter le staff à recruter un n°8, un relayeur, et je ne suis pas certain que Jean-Eudes Aholou ait ce profil là. L’ancien strasbourgeois me semble être plutôt un milieu défensif, athlétique. Il jouait en sentinelle au Racing. Je m’étonne d’ailleurs qu’avec les 42 M€ empochés grâce aux transferts de Cabella et Saliba (sniff, même s’il est prêté, maigre consolation…), l’ASSE ait privilégié, avec Ahoulou, l’arrivée d’un milieu prêté sans option d’achat.

Il manque encore un milieu et un 9 meilleur que Beric

Après, c’est à la fin du bal que l’on paie les musiciens et il y aura sans doute de bonnes pioches dans ce Mercato (je mets une pièce sur Moukoudi et Trauco), et l’ASSE a rajeuni son effectif. C’est bien, mais après la victoire en Coupe Gambardella, la logique n’était-elle pas de faire de la place à ses propres jeunes et de les encadrer par des « top joueurs », plutôt que d’aller en chercher d’autres et faire une fois de plus dans le quantitatif ? La campagne de matches amicaux n’a en tous cas pas levé mes doutes sur certaines recrues promises à des rôles de doublures, au mieux. Et je déplore que Printant ait dû effectuer toute la préparation sans latéral gauche. Kolo et Trauco permettront de rééquilibrer l’équipe, qui penchait bien trop à droite. Il était temps ! Mais à mon sens, malgré déjà dix arrivées, il manque encore des pièces au puzzle et il faudrait un bon milieu et un n°9 meilleur que Beric pour considérer que l’ASSE a vraiment renforcé son « onze » cet été. A trois semaines de la fin du Mercato, et avec les entrées d’argent enregistrées, l’espoir reste permis. Et même si c’est samedi que la L1 reprend ses droits et qu’on a vu à Newcastle que les Verts étaient loin d’être prêts, j’ose aussi espérer que la saison ne débutera pas par un faux pas à Dijon… »

Laurent HESS

Non. Le révélateur, c’est la compétition.

« On a coutume de dire que les résultats d’une campagne de préparation ne présagent en rien de la saison à venir. Je suis totalement d’accord avec ça. Ce n’est pas parce qu’un club gagne tous ses matches amicaux (face à des adversaires ayant des états de forme physiques variables) qu’il va forcément tout casser. A contrario, les victoires étriquées, les nuls et les défaites en cette période n’ont pas de valeur. Tout comme la qualité du jeu, qui est de toute façon souvent absente. J’ai toujours en mémoire la préparation réalisée par les Girondins de Bordeaux en 2007-2008 lorsque Laurent Blanc a débuté sur le banc. A l’époque, tout le monde était sceptique. Le club aquitain avait joué sept fois, gagné trois matches et perdu trois matches. Bordeaux avait même perdu sur la pelouse du FC Libourne Saint-Seurin (0-1). C’est dire… A l’époque, tout le monde a remis en cause les qualités du « Président » comme entraîneur. On a vu la suite (Bordeaux 2e cette année-là, champion la saison suivante…).

Je me demande si l’ASSE s’est vraiment renforcée

Autant je suis sceptique certains choix de recrutement (Aholou, Palencia, Sissoko) et je me demande si l’ASSE s’est réellement renforcée durant la première phase de son marché. Autant je me refuse à être trop critique ou inquiet en tirant le bilan des matches amicaux. Tant que la compétition n’a pas officiellement démarré, accordons le bénéfice du doute à cette équipe stéphanoise et n’oublions pas que celle-ci se prépare à l’Europe avec une densité de travail physique plus importante pour tenir la cadence d’un match tous les trois jours. Généralement, cela joue sur la fraîcheur des prestations du mois de juillet. »

Alexandre CORBOZ