ASSE (débat) : Ruffier ne veut plus travailler avec Puel, le comprenez-vous ?

true

D’après L’Equipe, Stéphane Ruffier ne souhaite pas rejouer sous les ordres de Claude Puel à l’ASSE. C’est notre débat.

Tout dépend de ses raisons

« Jusqu’à présent Stéphane Ruffier ne s’est exprimé nulle part concernant sa mise à l’écart à l’ASSE ni même sur un éventuel souci à collaborer avec Claude Puel. Jusqu’à présent ce sont toujours les autres qui ont parlé pour lui. Comme sur l’épisode avec Didier Deschamps et l’équipe de France à une certaine époque. A-t-on entendu les raisons du Bayonnais ? Non. A partir du moment où je n’ai aucune explication, je me refuse à donner mon avis sur la question. Je distingue en revanche deux raisons : une que je ne comprendrais pas, une que je peux entendre.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

A 33 ans et demi, il n’a plus de temps à perdre

S’il n’est question que d’un problème d’ego, j’aurais du mal. A mes yeux, tous les joueurs doivent se remettre en question. Même s’ils ont un passé immense au club, même si souvent ils ont sauvé les meubles à l’ASSE. Avant d’être remplacé par Jessy Moulin, Stéphane Ruffier était moins performant. Lui même a dû s’en rendre compte. S’il ne veut plus entendre parler de Puel par simple vexation d’avoir été sanctionné sportivement comme d’autres avant lui, cela me poserait souci.

Si, en revanche, il s’agit d’un problème avec le projet porté par Claude Puel, je peux comprendre qu’on n’adhère pas. Le coach stéphanois est un bâtisseur. Il aime partir des fondations, travailler avec les jeunes et les amener au plus haut niveau. C’est ce qu’il veut d’ailleurs faire à l’ASSE même s’il faudra sans doute plusieurs mois (ou saisons) pour refaire des Verts une puissance du Top 5 par ce biais. Ce n’est pas faire injure à Stéphane Ruffier que de dire qu’à 33 ans (34 en septembre prochain), il est plus proche de la fin que du début. Lui veut jouer l’Europe tous les ans et disputer enfin la Ligue des Champions. Il n’a pas de temps à perdre à voir mûrir des jeunes. Ses objectifs sont à court et moyen termes. Pas sur le même calendrier qu’un Puel… »

Alexandre CORBOZ

Non, mais ça ne m’étonne pas

« Bernard Lions révèle que Stéphane Ruffier ne veut plus jouer pour l’ASSE sous les ordres de Claude Puel et que le Basque ne fera aucun cadeau au club cet été alors qu’il lui reste un an de contrat. Rien d’étonnant. Le caractère de Ruffier, on le connait.

Un divorce par consentement mutuel

Il n’a pas apprécié d’avoir été sorti de l’équipe, n’a rien dit depuis que Jessy Moulin l’a remplacé dans les but, mais son agent a parlé pour lui en faisant le tour des médias pour « casser » du Puel. Si le Castrais a laissé la porte ouverte à un retour, il a bien fait comprendre que celui-ci dépendrait du comportement du portier. Et comme l’ancien monégasque ne semble pas avoir l’intention de s’excuser… Je pense en fait que les deux hommes n’ont pas envie de retravailler ensemble.

Personnellement, je déplore les déclarations de l’agent, bien sûr. Je déplore aussi l’individualisme de Ruffier, incapable de se remettre en cause, de faire passer les intérêts de l’ASSE, de l’équipe, avant ses intérêts personnels. Puel a expliqué que sa décision était purement sportive, au départ. Et tout ce qui se passe depuis, sur le terrain comme en dehors, ne doit pas lui faire regretter son choix. »

Laurent HESS