ASSE : début de saison ratée, Printant, Puel… Les réponses sans tabou de Kolodziejczak

true

Dans les colonnes de L’Equipe, Timothée Kolodziejczak est revenu sur l’entame de saison ratée de l’ASSE, le limogeage de Ghislain Printant et la nomination de Claude Puel. Sans langue de bois.

Sur le début de saison raté

« Des joueurs comme Wahbi (Khazri) ou moi n’ont pas eu de préparation physique. Tu peux être le meilleur joueur du monde, si tu n’en as pas fait, tu ne peux pas y arriver. Récupérer des joueurs, ça aide aussi. Il y a plus de concurrence et tout le monde se bouge. Avec le nouveau coach, le niveau de concentration et d’application est plus élevé, ce qui n’est pas normal. On doit être conscient de la responsabilité que l’on porte. »

Sur le limogeage de Ghislain Printant

« J’ai une pensée pour Ghislain Printant car c’est en partie de notre faute. Chacun doit se regarder dans une glace, faire son autocritique et se demander si ce n’est pas de sa faute. C’est la vérité, c’est nous qui jouons. »

Sur Claude Puel

« Je l’ai connu à 16 ans et j’ai joué cinq ans sous ses ordres (à Lyon et Nice). J’ai un respect et une estime pour son travail. Sa méthode ? Rigueur, abnégation, performance. Il a une vision audacieuse du football. Son ambition, c’est le jeu. Il fait répéter les gammes jusqu’à ce que la partition lui convienne. A force, ce b.a.-ba devient naturel et plus facile. »

Sur la possibilité de jouer à gauche

« J’ai débuté ma carrière à gauche et depuis Séville, je joue dans l’axe. J’y ai pris goût et ça a toujours été ma préférence. Je suis revenu pour jouer dans l’axe mais je suis un joueur d’équipe. S’il y a un problème à gauche, je joue à gauche pour elle. »

Arnaud Carond