ASSE : Denis Bouanga ne s’est pas fait que des amis à Brest

true

Dans un entretien au Télégramme, le portier du Stade Brestois Gautier Larsonneur a évoqué son accrochage avec le stéphanois Denis Bouanga.

Auteur du but de la révolte sur penalty lors de Stade Brestois – ASSE (3-2), Denis Bouanga n’est pas reparti de Bretagne avec les louanges de tous. En effet, comme il l’a fait savoir au « Télégramme », le (très bon) gardien armoricain Gautier Larsonneur n’a pas aimé que le Gabonais tente de lui arracher le ballon de ses filets.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

« C’est ma cage et c’est mon ballon »

« Quand je vais au contact avec Bouanga après le penalty, on peut dire que c’est une pulsion maîtrisée. Bouanga n’a pas à faire ça. Le ballon m’appartient, et l’arbitre le sait, je ne craignais rien ! Je passe un message à travers ce geste : c’est moi le patron, et toi tu vas te replacer, tu perds ! C’est « ma cage » et c’est « mon ballon »», a-t-il lâché.

Jérémie Janot, un bon modèle pour lui

Dans cet entretien, le petit portier brestois a également évoqué son profil très atypique qui n’est pas sans rappeler une légende du Forez : « J’ai besoin de prouver tous les week-ends que je suis le numéro 1 ! Un gardien qui fait trois mauvais matchs de rang, il saute ! Moi, tous les week-ends, je dois montrer que je ne suis pas là par hasard. Quand on fait référence à ma taille (1,81m), ça m’irrite. J’ai encore fermé les bouches à la 92e ce week-end contre Saint-Etienne en allant chercher un ballon aérien ! Si on regarde les statistiques des sorties aériennes, je crois que je suis dans le top 5 de L1. Cela montre que ce n’est pas une question de taille. Je sais très bien que si j’avais fait 1m72, je n’aurais pas été gardien. Jérémie Janot devait faire 1m75, mais il avait des qualités exceptionnelles, un caractère au-dessus du lot ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008