par Benjamin Danet

ASSE - Dijon (1-1) : Les notes des joueurs stéphanois

L'AS Saint-Etienne accueillait Dijon cet après-midi au stade Geoffroy-Guichard pour le compte de la 9e journée de Ligue 1.

Pour un petit match nul (1-1).

C'est à chaque fois le même scénario : des joueurs Verts et blancs fantomatiques qui passent au travers de leurs 45 premières minutes. Incapables de s'investir dans les duels, incapables de se procurer quelques occasions franches. Les Stéphanois, qui n'ont toujours pas marqué en première  période cette saison, ont cette fois complètement loupé leurs deux périodes. Presque logique pour une formation qui compte dans ses rangs plusieurs joueurs dépourvus de la moindre technicité. Le miracle permanent continue avec une égalisation dans les arrêts de jeu, signée Nolan Roux sur penalty. Mais Christophe Galtier, qui n'a toujours pas gagné avec l'ASSE lors de la 9e journée de Ligue 1, va devoir sérieusement bouger ses joueurs au cours des prochains jours.

Ruffier : 5. Ne peut rien sur le but encaissé en première période. Rien d'autre à faire au cours des 45 premières minutes. Un bon arrêt sur une frappe de Sammaritano lors du second acte.

Malcuit : 3,5. Ballons perdus, fautes stupides, un début de rencontre complètement raté. On était loin du Malcuit des dernières semaines. Un bon retour défensif (64e), mais que de contrôles ratés tout au long du match.

Théophile-Catherine : 3. Bien placé, certes, mais incapable de dribbler ou d'effectuer une relance correcte, ne serait-ce que dans les pieds. Techniquement trop faible. Toujours la même chose.

Perrin : 5.  Un très beau tacle à la 29e minute. Bien placé, comme d'habitude, tout au long de la rencontre. Lui, au moins, a effectué un bon retour et provoque le penalty, transformé par Roux, dans les arrêts de jeu.

M'Bengue : 4,5. Trop lent. Dépassé par Chafik (4e) en début de match. Rate des passes faciles, à deux mètres, malgré l'actif Monnet-Paquet sur son côté. Un tout petit mieux au retour des vestiaires avec, notamment, un bon mouvement à la 54e minute et de bons centres.

Pajot : 3. De l'activité, mais beaucoup moins tranchant que contre Lyon. Pajot souffre d'un trop grand déchet technique, à l'image de la plupart de ses coéquipiers. A la 55e minute, il rate une remise dans la surface dijonnaise, quatre minutes plus tard, il loupe complètement une ouverture qui pouvait être décisive. Que de déchet...

Clément : 5.  Egal à lui-même. Utile dans la récupération, comme toujours, mais un manque cruel d'allant et de technicité pour créer un quelconque décalage.

Veretout : 4. L'ancien nantais ne prend (toujours) pas assez le jeu à son compte. Une bonne occasion, tout de même, avec une frappe qui provoque une parade de Reynet, à la 44e minute.

Tannane : 2. On pourrait le défendre et dire que le faire jouer sur le côté droit est une aberration. Tannane n'est ainsi pas sur son bon pied et ne parvient jamais à repiquer au centre. Il rate le cadre en position idéale, à la 42e minute, provoque des fautes aussi stupides qu'inutiles, et ne crée jamais le moindre décalage. Un match catastrophique.

Soderlund : 3. Transparent 35 minutes durant avant, enfin, de servir d'appui aux ailiers stéphanois. Une tête hors du cadre (30e). Les Verts n'ont pas avec lui un réel avant-centre.

Monnet-Paquet : 6.  Le seul à avoir essayé un petit quelque chose 45 minutes durant : des appels, du courage, des courses. Largement au-dessus des autres. Son abnégation devrait pousser certains de ses partenaires à se poser des questions.

B.D.