ASSE – EXCLU « Perrin à Arsenal ? Le problème, c’est le timing ! »

Dans sa chronique pour « But ! Saint-Etienne », dans les kiosques ce jeudi, Denis Balbir est revenu sur la rumeur persistante envoyant Loïc Perrin à Arsenal cet hiver. Extrait.

« Sur ce problème, il y a trois solutions : soit le club repousse les discussions à mai en considérant que Perrin est l’homme du club et ne peut pas partir en cours de saison ; soit on décide que pour services rendus on peut faire cette fleur-là au capitaine ; soit on refuse de manière ferme et irrévocable de discuter qu’Arsenal propose 5, 10, 18 ou 20 M€. Pour les dirigeants, ce sera un vrai cas de conscience.

A mes yeux, le plus dérangeant, ce n’est pas que Loïc Perrin s’en aille tenter l’aventure dans un grand club mais le timing de ce possible départ. Qu’il parte en mai prochain, ça peut se comprendre mais, en cours de saison et avec les objectifs de l’ASSE, ce serait se tirer une balle dans le pied. Car des remplaçants à Loïc Perrin avec le même aura, la même clairvoyance et le même sens de la relance, je n’en vois pas tellement en France ou en Europe.

Si on prenait un élément de comparaison avec les années 90, le départ de Perrin rentrerait dans la même catégorie que ceux de Laurent Blanc ou de Lubomir Moravcik. Après, ce sera au club de voir les tenants et les aboutissants, de prendre en compte l’intérêt du joueur qui reviendra de toute façon au club à la fin de sa carrière. Mais si on fait une affaire financière en remerciant un cadre du club, il ne faudra pas venir dire qu’on vise le podium et qu’on veut gagner une des deux coupes. »

Recueilli par A.C

Retrouvez l’intégralité de la chronique dans But ! Saint-Etienne, actuellement en kiosques.