ASSE : Gilles Favard fracasse l’adjoint de Claude Puel

true

Gilles Favard a critiqué Jacky Bonnevay, adjoint de Puel à l’ASSE, dans le dossier Ruffier. Pour le consultant, il ferait la police auprès des médias.

 

Depuis mardi soir, le divorce est presque consommé entre Stéphane Ruffier (33 ans) et l’ASSE. Lundi, le gardien de but, en conflit avec Claude Puel, a été mis à pied, à titre conservatoire, par le club du Forez. Il a reçu une lettre en main propre par une employée des Verts. En cause, un retard du natif de Bayonne à un entraînement. Il risquerait le licenciement. Une méthode qui permettrait aux pensionnaires de Geoffroy-Guichard d’économiser le gros salaire du portier.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Depuis, les supporters stéphanois se déchirent sur le traitement reçu par Stéphane Ruffier. Certains arguent qu’aucun joueur ne doit être au-dessus de l’institution, d’autres prennent le parti de Rémy Cabella, qui a défendu son ancien partenaire.

Hier soir, Gilles Favard a été le premier à informer de la mise à pied de Stéphane Ruffier. Le consultant de la Chaîne l’Equipe a également profité de la soirée pour fracasser Jacky Bonnevay. L’adjoint de Claude Puel serait coupable d’appeler des médias dans le but de défendre son mentor et l’ASSE. « On va parler du phénoménal adjoint de C.Puel : Jacky Bonnevay. Il appelle partout et fait la police sur le dossier Ruffier. Sachez messieurs que ce monsieur pense à une seule chose la durée de son contrat et le montant le reste il n’en a rien à foutre. » Une sortie qui risque encore de donner du grain à moudre dans la tumultueuse affaire entre Ruffier et les Verts.