ASSE, Girondins – Mercato : Valentin Vada affiche sa préférence pour son avenir

En conférence de presse avant le match Reims-ASSE de dimanche, Valentin Vada, prêté par les Girondins de Bordeaux où il est sous contrat jusqu’en 2020, a clairement laissé entendre qu’il aimerait poursuivre sa carrière chez les Verts.

But : Valentin, vous n’étiez pas qualifié pour le match ASSE-Bordeaux (3-0). Comment avez-vous vécu la rencontre ?

Valentin VADA : C’était un match spécial pour moi. D’un côté il y avait toute ma vie et de l’autre mon présent. C’était dur de ne pas jouer mais je suis à Sainté pour faire fin de saison et j’étais content que l’on gagne.

Vous étiez titulaire le match précédent à Amiens (2-2). Cela a dû vous freiner…

Oui mais pas trop. Ça va. J’aurais préféré enchaîner, c’est sûr. Mais ce n’est pas trop grave. J’ai la confiance.

Qu’aviez-vous pensé de votre première titularisation, à Amiens ?

Je n’étais pas trop content par rapport au résultat. On aurait pu faire mieux. Mais j’ai fait le maximum pour l’équipe et le club.

On vous sent épanoui…

Je le suis ! On m’a fait le meilleur accueil possible. C’est familial ici. C’est une force. On s’entend vraiment bien. Tout le monde tire dans le même sens : le staff, les joueurs, les dirigeants.

L’objectif, c’est l’Europe ?

Oui bien sûr. On sait que c’est important pour le club, pour les supporters, pour la ville. On va tout faire pour amener Sainté là où il mérite d’être.

Vous pensez à la Ligue des champions ?

Non non. Il faut rester humble, ne pas se prendre la tête. On fait notre petit championnat et on verra à la fin. On est sur une bonne dynamique. On veut enchaîner.

Vous ne regardez pas les calendriers de Lyon et Marseille ?

Non. On regarde le nôtre. On sait que tous les matches sont difficiles en L1. On se concentre sur nous.

Le match à Reims n’est-il pas le plus dur de cette fin de saison ?

Tous les matches sont durs. Reims est une équipe solide qui prend peu de buts et qui n’a perdu chez elle que contre Toulouse et Montpellier. Elle est dure à manoeuvrer. Il faudra faire un grand match pour ramener un bon résultat.

Vous être prêté par Bordeaux. Où est votre avenir?

Je ne sais pas. Je me concentre sur mes matches. Il y a tout qui me plaît ici mais on verra où je serai l’année prochaine.

Quel est votre souhait ?

Moi je suis bien ici. Tout me plaît : la ville est sympa, les supporters, c’est de la folie. Il me reste un an à Bordeaux. On verra. On va discuter.

Laurent HESS