ASSE : Khazri, pourquoi ces sifflets ?

ASSE – L'oeil de MC Pampille : « Les sifflets contre Khazri étaient injustes »

Wahbi Khazri a été sifflé à son remplacement contre Brest (1-1), lui qui avait été pourtant le meilleur buteur et passeur de l’ASSE la saison dernière. Tentatives d’explication…

Parce qu’il ne marque plus

Auteur de 13 buts pour sa première saison avec les Verts, Khazri n’a plus marqué dans le jeu depuis son doublé du 16 janvier dernier contre Marseille (2-1). Le Tunisien n’a inscrit qu’un seul but lors de ses 16 derniers matches. C’était contre Bordeaux (3-0), sur penalty, le 14 avril. A son actif, l’ancien rennais a tout de même délivré 7 passes décisives lors de ces 16 matches.

Parce qu’il rouspète toujours autant après les arbitres

Khazri avait reçu 10 cartons jaunes et 1 carton rouge la saison dernière. Sa propension à aller contester les décisions arbitrales et sa nervosité avaient été montrées du doigt. Plus calme lors du premier match de la saison à Dijon (2-1), où il a adressé une passe décisive à Romain Hamouma sur l’ouverture du score, le n°10 des Verts est tombé dans ses travers contre Brest (1-1), enchaînant les gestes d’humeur. Agaçant.

Parce qu’il manque parfois d’altruisme

Plusieurs fois, contre Brest, Khazri a oublié de servir ses coéquipiers, fonçant un peu trop souvent tête baissée. Sur une belle action personnelle débutée côté droit, en fin de première mi-temps, le Tunisien a préféré par exemple jouer sa carte personnelle plutôt que de servir Denis Bouanga. Ce que le Gabonais lui a d’ailleurs reproché.

Parce qu’il a certaines attitudes qui ne plaisent pas

La saison dernière, Khazri avait vite conquis le public du Chaudron par son efficacité mais aussi par sa grosse débauche d’énergie, sa combativité. Or, depuis quelque temps, il semble se disperser à rouspéter, à s’énerver. Contre Brest, le Tunisien est resté souvent à terre et il a parfois oublié de se replacer, notamment en tout début de seconde mi-temps. Un « oubli » fâcheux, alors que le public s’attendait à voir des joueurs ultra-déterminés pour recoller au score.

Laurent HESS