ASSE : la finale contre le PSG, son avenir... Bouanga fait le point
par butfootballclub

ASSE : la finale contre le PSG, son avenir... Bouanga fait le point

Muet pendant la préparation, Denis Bouanga espère retrouver son efficacité dès vendredi lors de la finale ASSE-PSG. Et surtout, il espère ramener la Coupe de France à Sainté !

Butfootballclub : Denis, que représente pour vous cette finale de Coupe de France ?

Denis BOUANGA : C'est un rêve. Je n'aurais jamais imaginé en disputer une. C'est un rêve qui se réalise.

La marche s'annonce haute contre Paris...

C'est sûr. Mais l'exemple, c'est Rennes. Les Rennais l'ont fait alors pourquoi pas nous ? C'est le PSG. C'est la meilleure équipe française, mais elle n'est pas imbattable. Et nous aussi on a nos armes. On aura du répondant.

Comment sentez-vous le groupe ?

Très bien. La confiance est au maximum.

La vôtre aussi, même si vous n'avez pas marqué en amical ?

Oui. Je me dis que c'est peut-être un mal pour un bien. Ça ne me travaille pas. Et c'est bien pour les autres, pour ceux qui ont marqué.

Jean-Philippe Krasso en fait partie. Son intégration doit vous faire plaisir...

C'est vrai qu'il s'est bien intégré. Je savais que c'était un bon joueur et qu'il allait retrouver un club pro. On se retrouve ici, c'est bien. Il aide l'équipe. C'est une arme en plus.

Que va-t-il apporter ?

Il est bon dans la conservation du ballon, dos au jeu. Et techniquement, il est pas mal. Il a des qualités qu'il va perfectionner ici. C'est un très bon joueur. Il peut faire de grandes choses.

Vous l'avez pris sous votre aile ?

Oui. Il a ses affaires chez moi ! Il sait que s'il a besoin de quelque chose, il n'y a pas de souci. Et il s'entend bien avec les autres aussi, avec tout le monde, notamment Charles Abi et les autres jeunes.

« C'est une nouvelle saison. On repart sur de nouvelles bases. Tout le monde est au maximum »

A 25 ans, vous vous considérez toujours comme un jeune ?

Oui, comme un jeune qui a encore des choses à apprendre et à prouver. Mais j'ai déjà un peu d'expérience alors je peux aider les plus jeunes. En plus, ils sont à l'écoute. Mais moi-même j'ai encore beaucoup à progresser.

Les jeunes ont montré de bonnes choses depuis la reprise de l'entraînement...

Ils se montrent. Ils ont aussi une carte à jouer. Chacun montre ses qualités. C'est bien pour l'équipe, pour la concurrence. C'est une nouvelle saison. On repart sur de nouvelles bases. Tout le monde est au maximum.

Vous serez toujours stéphanois en 2020-21 ?

Pour l'instant je suis Stéphanois. Je me sens Stéphanois. On m'envoie à droite et à gauche, notamment à Rennes, mais je suis là. J'ai un contrat. Et je me sens bien ici.

On vous envoie aussi à l'étranger, en Angleterre, en Italie...

Moi je ne m'occupe pas de ça. Ce sont mes conseillers. Je leur ai toujours dit que je me concentrais sur ma préparation, sur la finale. Mon envie, c'est d'être décisif.

On se dit que l'ASSE, ce n'est peut-être pas votre summum...

On verra. J'essaie de gravir les échelons. J'ai commencé tout en bas. Mon objectif, c'est toujours de faire mieux. Je vais essayer de marquer plus de buts que la saison dernière, d'être encore plus décisif.