ASSE : La Gantoise, mode d’emploi

L’ASSE débute son aventure en Ligue Europa ce jeudi sur le terrain des Belges de la Gantoise. Un adversaire à ne surtout pas prendre à la légère…

L’ASSE était dans le 3e chapeau pour le tirage au sort des groupes de Ligue Europa, et l’on peut considérer qu’Ashley Cole, l’ancien défenseur de Chelsea et de l’Angleterre, n’a pas eu la main trop lourde en désignant le VFL Wolfsburg (Allemagne), La Gantoise (Belgique) et le FK Oleksandria (Ukraine) comme premiers adversaires des Verts dans la compétition. Un tirage pas très « fun », mais qui laisse la porte ouverte à une qualification.

« On attendait ce tirage avec impatience, a commenté Ghislain Printant. Tout le monde avait fait ses petits pronostics. Maintenant, c’est à nous de bien nous comporter dans un groupe assez ouvert avec deux adversaires, Wolfsburg et La Gantoise, qui ont un vécu important en Coupe d’Europe ». C’est en Belgique, jeudi, que les Verts débutent leur aventure européenne, à Gand.

Une équipe offensive, un duo d’attaque en forme

La Gantoise, 5e de Jupiler Pro League la saison dernière, doit faire face à la blessure de son meneur de jeu géorgien Giorgi Chakvetadzeé. Le club belge a écarté les Chypriotes de Larnaca et les Croates de Rijeka pour se qualifier. Il s’appuie sur un jeu offensif et un duo d’attaque en forme, comme peut témoigner Idriss Saadi, l’ancien attaquant des Verts. Aujourd’hui au Cercle de Bruges, Saadi était allé défier la Gantoise il y a deux semaines et il son club était reparti battu (2-3), avec un but de Laurent Depoitre et un doublé de Jonathan David. Les deux joueurs sont à la pointe du 4-4-2 de La Gantoise.

Le premier, de retour d’Huddersfield après deux saisons en Premier League, est un attaquant athlétique d’1m90 et 90 kilos. « Il pèse sur les défenses. Il est très costaud et fait un bon travail dos au jeu. Il libère des espaces pour les autres mais il est aussi capable de finir les actions », explique Saadi, sur le site Poteaux Carrés. Jonathan David, lui, est un jeune attaquant canadien de 19 ans qui s’était révélé lors de la dernière Gold Cup. Vif, percutant, il sera à surveiller de près lui aussi.

Kaminski, « un super gardien »

« C’est une équipe qui a de la qualité technique dans toutes les zones, c’est son point fort, soutient Saadi. C’est une équipe qui joue en 4-4-2 losange en règle générale. Les joueurs se trouvent facilement, ils aiment avoir la possession, construire et déséquilibrer l’équipe adverse. Ils aiment faire des passes courtes au sol et trouver des intervalles. Ce n’est pas une équipe de contre-attaque, ce n’est pas une équipe axée sur les duels. » Le gardien Thomas Kaminski est bien connu de l’ancien stéphanois, qui l’avait connu à Courtrai. « C’est un bon gardien, moins imposant qu’un Stéphane Ruffier par son gabarit. C’est un gardien de grande taille mais plus longiligne. Thomas est un gardien assez vif, très à l’aise balle au pied. Personnellement je trouve que c’est un super gardien. »

Il y a quatre ans, les Belges avaient sorti l’OL de la C1

La Gantoise est à prendre d’autant plus au sérieux qu’elle possède un solide vécu européen. Et de belles références. La plus belle d’entre elles date de la saison 2015-16, quand le club s’était hissé jusqu’aux 8es de finale de la Ligue des champions. En phase de poules, les Belges avaient éliminé l’OL, avec un nul à domicile (1-1) et une victoire à Gerland (2-1), grâce à un but de Kalifa Coulibaly, aujourd’hui à Nantes, dans le temps additionnel. L’aventure européenne des Belges s’étaient ensuite arrêtée en 8e de finale, face à Wolfsburg, le second adversaire des Verts cette saison en Ligue Europa.

 

Laurent HESS