ASSE : la rechute de Kévin Monnet-Paquet expliquée

true

Victime d’une nouvelle rupture des ligaments croisés, le milieu de l’ASSE Kévin Monnet-Paquet a véritablement joué de malchance.

Et dire qu’il y a huit mois moins un jour, Kévin Monnet-Paquet était dans la forme de sa vie ! Le milieu offensif de 31 ans réalisait des prestations énormes, notamment dans un rôle de piston au sein d’un 3-5-3 qui lui allait bien. Et puis, le 17 février face au PSG, ses ligaments croisés d’un genou ont lâché.

« KMP » est passé sur le billard, a suivi une longue convalescence… avant de rechuter au moment où il s’apprêtait à reprendre la compétition ! Il devrait être opéré demain par le réputé chirurgien Bertrand Sonnery-Cotter.

Dans son édition du jour, Le Progères a analysé les causes de cette nouvelle rupture des ligaments croisés.

Déjà, il faut savoir que les risques d’une rechute après une telle opération sont de 3,5 à 10%. Ensuite, le non respect des délais de convalescence et de ré-athlétisation ou un facteur anatomique peuvent entraîneur une nouvelle rupture. Monnet-Paquet n’ayant pas grillé les étapes pour forcer son retour, on peut donc parler d’un manque de chance, tout simplement…

R.N.