ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Elle est déjà là, la patte Claude Puel !»

true

Notre correspondant à Saint-Etienne revient sur les deux victoires en deux matches de l’ASSE depuis que Claude Puel a succédé à Ghislain Printant, en mettant en avant l’apport du Castrais.

« Claude Puel est né à Castres mais au vu de ses deux premiers matches sur le banc de l’ASSE, on peut se demander s’il n’est pas plutôt de Lourdes ! Après le succès dans le derby contre Lyon (1-0) sur un but de Robert Beric à la 90e, les Verts sont allés s’imposer dimanche à Bordeaux (1-0) grâce à un penalty de Denis Bouanga à la 93e.

Un bon petit hold up, vu leur petite prestation. Au Matmut Atlantique, Loïc Perrin (sorti à la mi-temps après avoir frôlé l’expulsion) et les siens ont réalisé dix bonnes premières minutes avant de subir, incapables de tenir le ballon et d’aller inquiéter Benoît Costil, hormis sur ce dernier contre d’Arnaud Nordin, fraichement entré en jeu, et cette incursion qui provoqua le penalty de Bouanga. A croire que Puel est béni des dieux du foot, donc.

Il a encore du pain sur la planche…

Comme lors du derby, le successeur de Printant a surpris dans ses choix, en Gironde, où il a renouvelé sa confiance à Charles Abi mais aussi lancé un autre vainqueur de la Gambardella, Wesley Fofana. Le jeune défenseur peut s’estimer heureux d’avoir fini le match tant il a multiplié les fautes, mais il a répondu présent, au sein d’un collectif qui n’a pas maitrisé grand-chose à Bordeaux mais qui a eu le mérite de rester soudé, de s’accrocher jusqu’au bout avec la volonté d’aller de l’avant.

Une volonté symbolisée par Bouanga, plein de sang-froid pour transformer le penalty et meilleur joueur stéphanois de la rencontre avec Stéphane Ruffier, Zaydou Youssouf et le toujours aussi épatant William Saliba. S’il peut se poser des questions par rapport à la prestation de certains cadres, on pense notamment à Wahbi Khazri, Puel peut constater qu’il y a de bons jeunes à l’ASSE, ce que son prédécesseur avait semblé oublier en recrutant une douzaine de joueurs au Mercato, dans la foulée de la victoire en Gambardella, puis en les laissant de côté…

… mais avec lui, les jeunes sont sur le terrain, ça bosse et ça gagne

Des jeunes qu’il n’hésite pas à faire jouer, ce qui montre bien qu’il est dans la construction, sur du long terme, lui qui répète à l’envi qu’il essaye de « définir un cadre » dans lequel il compte « faire entrer le plus de monde possible ». Dès les deux premiers matches, les actes se sont joints aux paroles et le message est clair : avec lui, il n’y a plus de passe droits. Les joueurs et les supporters présents à L’Etrat ont également pu constater pendant la trêve internationale que les séances d’entraînement étaient bien plus intenses que ces derniers mois. Puel a remis tout le monde au travail et l’ASSE en recueille déjà les fruits : en deux matches, elle est revenue à trois points du 3e, Reims, en passant de la 20e à la 10e place. Et même si la qualité de jeu a fait défaut à Bordeaux, on ne voit pas pourquoi sa remontée au classement s’arrêterait là.  »

Laurent HESS