ASSE : le fantasme Michel Platini s’est envolé définitivement

true

Avant même la fin de sa suspension en octobre, Michel Platini avait une idée du rebond qu’il envisageait. L’ancien meneur des Bleus a été entendu loin de l’ASSE.

Michel Platini ne sera pas le futur président de l’ASSE à moyen terme. Le fantasme né fin 2019 a donc déjà vécu puisque Philippe Piat vient d’annoncer le début de sa collaboration comme conseiller à la présidence de la FIFPro, syndicat mondial des footballeurs professionnels.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Platini conseiller de Piat

« On a commencé à parler il y a un an de son envie de s’investir dans la défense des intérêts des joueurs, révèle l’intéressé dans L’Équipe. Il a manifesté auprès de moi ce désir. À court terme, il devient mon conseiller personnel. Ensuite, si à la FIFPro, il peut apporter quelque chose, il est disponible. Pour la présidence, c’est l’avenir qui le dira. On peut imaginer qu’il puisse vouloir me succéder. Il a le profil pour être président. Dans le board actuel, il y a aussi des gens que ça peut intéresser. Mais on ne peut pas se priver, à mon avis, de l’intérêt d’un ancien joueur comme lui, d’une personnalité pareille, pour obtenir des avancées pour le bien des joueurs. »

Une convention collective européenne dans les cartons

Justement, Piat semble avoir déjà quelques attentes avec Platini. « J’attends de lui, grâce à son aura et son entregent, que l’on arrive enfin à mettre en place une convention collective européenne, a-t-il ajouté. Dans les pays de l’Est, ils n’ont pas de contrat de travail, mais des contrats de fourniture de prestations, avec des honoraires. Ce qui est contraire aux règles européennes. Dans certaines réunions avec les représentants de la Commission européenne, par exemple, avec l’appui de quelqu’un comme Michel Platini, ce sera plus compliqué pour nos interlocuteurs d’éviter certains sujets et de dégager en touche. »

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013