ASSE : les 11 Verts qui ont marqué des points avant la finale contre le PSG
par butfootballclub

ASSE : les 11 Verts qui ont marqué des points avant la finale contre le PSG

Depuis le début de la préparation estivale, certains joueurs stéphanois ont brillé, confortant ou améliorant leur statut à l'ASSE, à l'aube de la finale de la Coupe de France contre le PSG vendredi. Tour d'horizon.

Stefan BAJIC

Dès le premier match de préparation contre Rumilly (4-1), on a compris que Claude Puel comptait faire du jeune portier la doublure de Jessy Moulin, Stéphane Ruffier n'étant pas convoqué. Et l'international U19 n'a pas déçu. Assez peu sollicité dans l'ensemble, il a fait belle impression, avec notamment une envolée en fin de match contre Nice (4-1). Il n'a encaissé qu'un seul but en quatre matches, contre Anderlecht (0-1).

Yvann MACON

Arrivé de Dunkerque cet hiver, le latéral droit avait peu eu l'occasion de s'exprimer avant le confinement. Mais il a montré en ce début de préparation qu'il avait de belles qualités à faire valoir. Offensif, il a marqué un joli but contre Nice et s'est montré à l'aise avec le ballon, tout en faisant preuve de vigilance sur le plan défensif. Prometteur.

Harold MOUKOUDI

L'ASSE l'a fait revenir de Middlesbrough du fait de ses soucis d'effectif en défense centrale, avec le refus d'Arsenal de libérer William Saliba pour la finale de Coupe de France, et la suspension de Timothée Kolodziejczak. Appliqué, solide, l'ancien havrais a livré deux bons matches contre Charleroi (4-0) et Anderlecht (0-1), avec un tir sur le poteau face aux Belges. Rassurant.

Setigui KARAMOKO

Arrivé de Béziers où il n'avait joué que 3 matches en National, le longiligne défenseur central a été la bonne surprise de ces premiers matches de préparation. Une petite hésitation de sa part avait entraîné un but contre Rumilly, mais il a bien tenu sa place par la suite. Plus sécurisant que Marvin Tshibuabua, avec qui il devrait composer la charnière en équipe réserve cette saison.

Gabriel SILVA

Un renfort est attendu au poste de latéral gauche cet été, mais le Brésilien, de retour de blessure, a retrouvé du crédit depuis la reprise de l'entraînement. Dans son couloir, il a fait preuve d'une belle autorité. Sa fragilité l'a rattrapé contre Anderlecht avec une blessure à la cuisse qui lui vaudra la finale contre le PSG, mais il s'est bien relancé.

Romain HAMOUMA

Sermonné après une mi-temps discrète contre Rumilly, le n°21 a réagi de fort belle manière à son entrée en jeu contre Nice. Avec le brassard de capitaine, il a été à l'origine de la très bonne deuxième mi-temps des Verts face aux Aiglons, initiant de nombreuses occasions. Un penalty provoqué contre Charleroi, avant de montrer une nouvelle fois qu'il était bien en jambes contre Anderlecht.

Aimen MOUEFFEK

A l'entraînement, le jeune milieu de terrain avait régalé dès la reprise. Il a confirmé lors du premier match, contre Rumilly, avec une passe décisive à la clé. Un pépin physique l'a empêché d'enchaîner contre Nice, rappelant sa fragilité, mais il s'est à nouveau montré à son avantage contre Charleroi. Avant de baisser le pied contre Anderlecht.

Ryad BOUDEBOUZ

L'Algérien a bien terminé la première phase de préparation des Verts. Assez discret jusque-là, il s'est offert un doublé contre Charleroi avant de marquer l'unique but stéphanois contre Anderlecht, sur penalty. Dans le jeu, il a apporté, se montrant disponible, affûté et plutôt inspiré, avec notamment de bonnes combinaisons avec Romain Hamouma.

Maxence RIVERA

Le petit milieu offensif est sans doute le joueur qui a marqué le plus de points depuis le début de l'été. Dès le premier match contre Rumilly, il a fait fort avec un but suite à un raid solitaire, avant de se muer en passeur pour Charles Abi contre Nice et pour Ryad Boudebouz contre Charleroi. L'avenir lui appartient, surtout que Puel est « fan ».

Charles ABI

L'ancien vainqueur de la Gambardella sort d'une première saison décevante en L1, avec aucun but inscrit en championnat. Mais il a retrouvé son efficacité cet été, avec un but contre Rumilly et un doublé contre Nice. Remuant, il affiche de belles dispositions.

Jean-Philippe KRASSO

La première recrue de l'été a inscrit le premier but de la saison dès sa première apparition sous le maillot vert contre Rumilly avant de remettre le couvert contre Nice, puis face à Charleroi. Et dans le jeu, l'ancien buteur d'Epinal s'est montré à son avantage. Solide dans les duels, technique, il semble déjà bien intégré. De bon augure.