ASSE : les blessures, la fatigue, le manque de moyens… Claude Puel à court de solutions

true

Après la défaite de l’ASSE à Rennes (1-2) dimanche, Claude Puel a évoqué la fatigue de ses troupes et les blessures, qui nuisent à sa rotation.

But : Claude, comment analysez-vous cette défaite à Rennes, la première depuis votre arrivée ?
Claude PUEL : On laisse échapper le point du match nul dans les toutes dernières secondes, c’est dommage. Ce n’était pas une rencontre flamboyante mais les joueurs se sont battus. Ils sont allés au bout de leurs forces. Dans l’envie, on a répondu présent. Vu notre débauche d’énergie, on aurait mérité de partager les points. Mais dans le jeu, il y a eu trop d’approximations, pas assez de maîtrise. On prend deux buts évitables, consécutifs à des erreurs de marquage.

Comment expliquez-vous ces erreurs ?
La fatigue. On a fini le match très fatigués. En jouant tous les trois jours et avec toutes nos blessures on tire beaucoup sur les organismes. Malheureusement, il nous manque des joueurs à des postes clés et ceux qui sont disponibles ont été très sollicités, par le championnat, l’Europa League, par leur sélection. Avec tous ces blessés on ne peut pas faire une bonne rotation, notamment sur le plan offensif. Je suis déçu et frustré pour les joueurs. La grosse différence, c’est que Rennes a pu faire tourner en UEFA Europa League. Nous, un joueur comme Denis Bouanga enchaîne les rencontres. Je m’étais demandé s’il ne devait pas être préservé lors de ce match.

« Sur ce Mercato on n’aura pas de marge de manœuvre pour faire quoi que ce soit. On va écouter les joueurs qui veulent peut-être avoir plus de temps de jeu. Et on pensera à l’équilibre du groupe. »

L’élimination européenne est-elle tout de même digérée ?

On est déçus, frustrés. Contre La Gantoise, on fait une bonne première mi-temps mais on ne valide pas. Ensuite, on finit à 11 contre 10 mais on n’en profite pas. C’est dû à notre inexpérience. On a mal géré certaines situations. On est éliminés mais je considère qu’on partait de loin. L’issue aurait peut-être été différente si on avait joué dès le début avec les qualités qui sont les nôtres aujourd’hui.

Cette élimination a été suivie de certaines critiques…

Oui. J’ai lu. On oublie un peu d’où l’on vient et ce que l’on arrive à produire malgré un nombre important de blessés. Il me semble qu’il y a un petit décalage.

Les matches vont encore s’enchaîner cette semaine…

Il faudra encore s’employer. Mais le groupe réagit bien. Les joueurs jouent le jeu au niveau de la récupération. Je vois leurs têtes le matin ! On suit notre chemin. Il y a encore beaucoup de travail pour monter cet effectif mais ça suit son cours. On a plus de répondant physique, mental, même si on a encore certaines limites.

Vous marquez peu en ce moment. Est-ce quelque chose que vous souhaitez corriger au Mercato ?

On verra. Mais sur ce Mercato on n’aura pas de marge de manœuvre pour faire quoi que ce soit. On va écouter les joueurs qui veulent peut-être avoir plus de temps de jeu. Et on pensera à l’équilibre du groupe.

Laurent HESS

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000