ASSE : les jeunes U11 de Montreynaud sur les traces de Faouzi Ghoulam

false

L’ancien défenseur de l’ASSE Faouzi Ghoulam a invité les jeunes joueurs U11 du club de Montreynaud 42, dont il est le parrain, à passer quelques jours à Naples. Après avoir assisté au match Naples-Inter à San Paolo, ils disputeront un tournoi international.

Les jeunes U11 du club de Montreynaud 42 ne sont pas près d’oublier ce week-end. Quand nous les avons rencontrés mercredi dernier à Saint-Saens, pour leur dernier entraînement avant le départ à Naples, l’excitation était palpable. Les jeunes du club s’apprêtaient à aller voir Faouzi Ghoulam dans le Sud de l’Italie. En avion jusqu’à Rome puis en bus depuis la capitale jusqu’à Naples. Faouzi, à Montreynaud, c’est l’exemple à suivre, l’enfant du quartier, l’ancien joueur de l’ASSE, le parrain du club et l’ami des deux coachs Ayachi Malki et Nadjim Benhammoud. « Par l’intermédiaire de son frère Mohammed, Faouzi a invité nos jeunes joueurs de U11 à aller le voir sur quatre jours à Naples, explique Ayachi Malki. Il souhaitait faire quelque chose en plus pour le club. Et permettre à ces jeunes de partir le voir est exceptionnel. Faouzi parraine le club depuis sa création il y a 2 ans. Le club a changé de nom et d’organisation plusieurs fois. Il n’a jamais joué ici, mais c’est tout comme. Sa famille et lui sont restés très proches de ce quartier. Ses grands frères s’impliquent toujours ici. »

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

« C’est une fierté de voir un enfant du quartier à ce niveau »

Les parents Ghoulam sont restés fidèles à Montreynaud eux aussi. La maison familiale y est toujours. Et Mohamed, l’un des grands frères, qui travaille à Saint-Etienne Métropole, a toujours le regard bienveillant sur le quartier. « Une année, Faouzi avait aidé en donnant des ballons de matchs, explique Nadjim Benhammoud. Il a toujours su répondre présent pour les besoins du club. L’idée de partir à Naples date de quelque temps déjà. Mohamed nous avait contactés. Les jeunes sont tous enthousiastes. Forcément, ils connaissent tous « Fouz ». Un des jeunes a même dit à son professeur qu’il dormirait chez lui. C’est un réel plaisir de les voir aussi enthousiastes. Pour nous, c’est une fierté. Et bien sûr, c’est une fierté de voir un enfant du quartier à ce niveau. » Entre la sélection algérienne et le Napoli, Faouzi Ghoulam a un calendrier bien chargé mais ses visites au Montreynaud 42 restent régulières.

 « Quand il faut quoi que ce soit, Faouzi répond présent »

« C’est difficile pour lui de revenir, reprend le duo de coachs du Montreynaud 42. Quand il retourne en France, il reste à peine deux jours. Il les passe en famille mais il ne nous oublie pas. Quand il faut quoi que ce soit, Faouzi répond présent. Son frère Mohammed vient également avec nous. Pour remercier Faouzi pour ce voyage ainsi que pour toutes ses bonnes intentions pour le club, on a décidé de lui offrir le maillot du club floqué «  Faouzi 31 », ainsi qu’une photo sous-verre de la fille d’un des dirigeants du club avec lui en classe primaire.  On est là pour les enfants, qu’ils puissent revenir des étoiles plein les yeux. « Fouz » n’a pas oublié d’où il vient. C’est quelqu’un qui a toujours gardé la tête sur les épaules. Il a su rester humble, simple. Il était comme ces U11 avant, alors il s’est dit : « Pourquoi pas les aider ? ». C’est grâce à l’éducation. Il s’est marié jeune, et il a toujours eu une maturité sur et en dehors du terrain. Ce qu’il fait est exceptionnel. Quand il jouait encore à l’ASSE, il venait plus souvent voir les matchs, en allant s’asseoir dans la petite tribune du stade Saint-Saëns ». Les enfants de Montreynaud, eux, seront à San Paolo, demain, pour le voir jouer. Un grand moment pour eux.

Nathan VACHER (avec Laurent HESS)

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000