ASSE : les vérités cinglantes de l'agent de Ruffier sur Puel, accusé de « démolir » le club
par Julien Pédebos

ASSE : les vérités cinglantes de l'agent de Ruffier sur Puel, accusé de « démolir » le club

La réponse ne devait pas tarder à arriver. L'agent du portier de l'ASSE Stéphane Ruffier, Patrick Glanz, est sorti du silence pour l'Equipe.

Et le conseiller du portier de l'ASSE a confirmé la mise à l'écart de Stéphane Ruffier par Claude Puel au terme d'un entretien de « trente secondes ». Un discours contrastant avec un autre tenu « il y a dix jours » où Puel aurait expliqué « en tête à tête qu'il avait plus que jamais besoin de lui car l'équipe n'avait que deux ou trois joueurs de haut niveau, dont lui ». Par la suite, Patrick Glanz n'y a pas été de main morte avec la gestion du coach stéphanois. Extraits.

Un rapport « dictatorial »

« Depuis qu'il est arrivé à Saint-Étienne, l'entraîneur a établi un rapport de force dictatorial avec toutes les composantes du club. Mais là, il crache sur une légende de l'AS Saint-Étienne, adoré du public stéphanois et de ses entraîneurs précédents. (…) Il le désigne comme le coupable de ses mauvais résultats, de façon injuste et lâche. À moins que ce changement ne fasse partie de son fameux turnover dont on connaît la réussite. »

Un accrochage entre Puel et un joueur avant Paris ? »

« Cet entraîneur était détesté à Lyon, Nice et Leicester. (…) Je comprends mieux pourquoi. Vous savez, quand un entraîneur, à trois heures d'un match au Parc des Princes contre le PSG est à deux doigts d'en venir aux mains avec un de ses milieux de terrain, tout est résumé. »

Puel en train de « démolir » le club ?

« La bonne question est de se demander quel est l'avenir de l'AS Saint-Étienne plutôt que de celui de Stéphane Ruffier. Car aujourd'hui, ce n'est pas Ruffier qui est en danger mais l'ASSE. Cet entraîneur a commencé une entreprise de démolition et je crains qu'après avoir eu des problèmes avec tout le monde, il en ait aussi avec ses présidents car je n'imagine pas Bernard Caîazzo et Roland Romeyer continuer à le laisser faire encore longtemps. »