ASSE – L’instant Sainté : le ménage se fera sans aucun coup de balai

false

Chaque jeudi soir, Benjamin Danet, directeur général de But! Editions et supporter acharné des Verts, revient sur l’actualité plus ou moins récente de l’ASSE.

Le propos commence à s’installer. Dans les têtes et surtout dans les médias. Ainsi, Claude Puel, entraîneur de l’ASSE qui ne parvient plus à gagner un match depuis des semaines, attendrait l’été prochain pour procéder à un immense coup de balai en interne.

Pourquoi pas ? Et en ce qui me concerne, je l’espère notamment au sein de son staff, histoire que notre club tant aimé mette un terme au remplissage quasi-permanent de son infirmerie. Beaucoup plus de mal, en revanche, à imaginer que cela puisse (aussi) concerner l’effectif professionnel. Pour une raison simple : à Sainté, on gagne plutôt bien sa vie et on s’appuie sur de solides contrats.

Résultat, pour aller voir ailleurs, comme ce serait paraît-il demandé à certains, il faudrait au préalable trouver mieux, ou son équivalent. On peut donc en douter. Qu’il s’agisse de Wahbi Khazri (que j’apprécie énormément), de Yann M’Vila, de Timothée Kolodziejczak (option d’achat obligatoire à payer en fin de saison aux Tigres), de Stéphane Ruffier, ou de Mathieu Debuchy et (tant) d’autres, on les voit mal quitter le Forez en courant.

Pour un coup de balai, il faut aussi des moyens…

Par ailleurs, et pour soutenir la thèse du supposé coup de balai, encore faudra-t-il disposer de moyens financiers afin de recruter. Or, l’ASSE risque fort, dans les prochains mois, de passer en mode économie. Personne, et sans doute pas les dirigeants, n’a pu imaginer une possible 15e place en début de saison lorsque les droits TV ont été intégrés dans le budget.

Personne, et sans doute même les supporters, ne peut imaginer une grosse valeur marchande pour un joueur de l’effectif, à l’exception, peut-être, de Wesley Fofana.

Claude Puel, et c’est une évidence, devra faire le ménage lors de prochaine trêve estivale. Peu probable qu’il y parvienne avec un vrai coup de balai.

Benjamin Danet

Journaliste et Directeur Général de But!