ASSE : Loïc Perrin, une carrière et des chiffres
par butfootballclub

ASSE : Loïc Perrin, une carrière et des chiffres

Désormais à la retraite, l'ancien capitaine de l'ASSE, Loïc Perrin, aura connu une carrière exemplaire. En voici les principaux chiffres.

470. Arrivé à l'ASSE en 1997, en catégorie de jeunes et à l'âge de 12 ans, Loïc Perrin n'a depuis plus jamais quitté le club. Face au PSG, lors de la dernière finale de Coupe de France, il a disputé son 470e match officiel avec les Verts. Seuls René Domingo et Robert Herbin ont disputé plus de rencontres avec les Verts.

30. Ayant débuté sa carrière en Ligue 1 au mois d'août 2004, face au RC Lens, Loïc Perrin a tout d'abord évolué au milieu de terrain avant de reculer en défense centrale. Ce qui ne l'a pas empêché, toutefois, d'inscrire 30 buts avec l'ASSE. A noter qu'avec ces 30 réalisations, Capi est le 50e meilleur buteur de l’histoire de l’ASSE. Avec 27 buts inscrits en Ligue 1, il est même le défenseur le plus prolifique de l’élite au XXIe siècle.

17.C'est le nombre saisons passées par le Capi sous le maillot stéphanois. Souvent gêné par les blessures, Perrin n'a jamais pu disputer, en L1, 38 matches complets. Il s'en est rapproché en 2013-2014 et 2016-2017 avec 37 rencontres disputées.

38. En dépit du retour très tardif des Verts sur la scène européenne, Loïc Perrin aura grandement profité de la récente décennie pour disputer de nombreux matches de Ligue Europa. Il en compte précisément 38 à ce jour.

2003. Un avant son tout premiers match de Ligue 1, Loïc Perrin apparaît pour la première fois sur la pelouse du Chaudron le 15 août 2003. Frédéric Antonetti, l'entraîneur de l'époque, le fait sortir du banc des remplaçants à la 84e minute lors d'un match contre le FC Lorient.

51. Loïc Perrin n'a pas toujours été le capitaine des Verts. Bien au contraire. C'est Laurent Roussey, à l'aube de la saison 2007-2008, qui décide de lui confier le brassard, alors que deux joueurs plus expérimentés pouvaient le récupérer. Mais Julien Sablé s'envole vers le RC Lens et Zoumana Camara file au PSG. A 21 ans, et 51 matches de L1 au compteur, Perrin devient donc capitaine. Et le restera.

" Entre ses débuts, en Ligue 2, et son tout premier but dans l'élite, Loïc Perrin aura attendu plus de deux ans."

3. En dépit de certaines critiques lues et entendues la saison dernière, le capitaine aura été une fois encore irréprochable. Témoin, cette statistique donnée par Opta : Perrin n’a été éliminé que trois fois par un adversaire en 21 matches de championnat. Et ce avant le confinement. Il affichait alors le meilleur bilan pour un défenseur de l’élite, à égalité avec Thiago Silva (PSG).

2005. Entre ses débuts, en Ligue 2, et son tout premier but dans l'élite, Loïc Perrin aura attendu plus de deux ans. Ainsi, il a fallu attendre le 1er octobre 2005, et la venue du Mans dans le chaudron, pour voir Perrin inscrit au tableau d'affichage. Une frappe imparable des 20 mètres après avoir récupéré le ballon.

1.Sa fidélité au club n'étant plus à prouver, il n'en demeure pas moins vrai que Perrin aura très peu gagné avec les Verts. 17 ans de fidélité, mais un seul titre majeur : la Coupe de la Ligue en 2013. C'était toutefois le seul trophée national qui manquait encore à l'ASSE.

2017.Il y a quelques semaines, interrogé par nos confrères de l'Equipe, le défenseur central affirmait que l'un de ses meilleurs souvenirs en Vert était une rencontre face au FC Metz au stade Geoffroy-Guichard. Ce jour-là, le 12 mars 2017, Perrin avait en deux minutes, montre en main, évité un 3e but messin en détournant le ballon sur la ligne, et égalisé de la tête sur coup-franc (2-2).

195. Très, trop même, souvent blessé, Loïc Perrin aura toutefois été épargné par les coups durs au cours de sa longue carrière. C'est notamment le cas entre 2012 et 2017. Ainsi, il va aligner 195 rencontres avec le brassard, soit presque 40 match par saison. Preuve que Perrin n'a pas toujours rencontré des problèmes physiques...

5 000. C'est en euros, et brut, le dernier salaire mensuel qu'aura touché notre ancien capitaine à l'ASSE. Comme vous le savez, sans doute, Perrin avait signé une prolongation de contrat afin de pouvoir disputer la finale de la Coupe de France face au PSG. Ce contrat qui s'étendait du 30 juin au 24 juillet.

3. Très médiatisé, le carton rouge récolté par le capitaine lors de son tout dernier match en Vert n'a pas été l'unique de sa carrière. Mais si on a longtemps lu qu'il avait été le second, après celui pris contre Toulouse en avril 2016, Perrin en avait pris un autre, mais avec l'équipe de France Espoirs. C'était lors du tournoi de Toulon en 2005.

425. On vous l'a dit plus haut, et le chiffre reste marquant, Perrin en Vert ce sont 470 rencontres officielles. Il faut toutefois ajouter que le milieu de terrain, l'arrière droit ou le défenseur central qu'il a été, fut titulaire à 425 reprises. Un chiffre là-encore exceptionnel.

365. En nombre de matches joués, ceux ou Loïc Perrin a été capitaine des Verts. De quoi justifier, et même amplement, le surnom de Capi.

52. On a évoqué, suite à la finale contre le PSG, le (faible) nombre de cartons rouges récoltés par le joueur. Il faut également évoquer le nombre de cartons jaunes tout au long de sa carrière. En Ligue 1, ils s'élèvent depuis ses débuts à 52.

24. Comment ne pas souligner l'importance de ce chiffre. Il correspond bien entendu au numéro de notre capitaine tout au long de son exemplaire carrière. Et vous l'aurez compris, 24 à l'envers, ça donne tout simplement 42. Important pour un Stéphanois pur jus.

2.En terme de fidélité à un seul club, Loïc Perrin n'a qu'un seul modèle : le gardien russe du CSKA Moscou, Igor Akinfeev. Depuis 2002,et jusqu'en 2018, Akinfeev a gardé les buts du CSKA Moscou à 626 reprises. Mais lui a été beaucoup moins blessé que notre Capi.

0. Comme le nombre de sélections en équipe de France de Loïc Perrin. Souvent convoqué par Didier Deschamps, mais jamais sur le pré, Perrin aura même été réserviste avant la Coupe du monde de 2014 au Brésil.