ASSE – LOSC (0-1) : les 4 choses à retenir de la nouvelle défaite stéphanoise

Incapable de battre une équipe du Top 3 cette saison, l’ASSE a concédé sa 6e défaite en six matches face aux gros ce dimanche contre Lille (0-1). Analyse.

Le 4-4-2 une bonne idée… Mal exécutée

Privé de plusieurs cadres derrière, Jean-Louis Gasset a été contraint de revoir sa défense à trois pour venir à un 4-4-2 avec le tandem Khazri – Beric en pointe. Dans l’idée, cela pouvait être intéressant. Dans les faits, il y avait trop d’imprécision dans les premières relances et trop peu d’activités dans les couloirs (Cabella et Hamouma décevant, Debuchy plus discret qu’à l’accoutumé) pour que cela fonctionne. Offensivement, le bilan commence à être inquiétant avec seulement un but lors des quatre dernières journées (PSG, Dijon, OM et donc LOSC) et un Wahbi Khazri muet depuis bientôt deux mois.

Le tandem M’Vila – Aït-Bennasser dans le dur

Ce dimanche après-midi, le tandem de récupération ligérien a été en grande difficulté. Souvent en retard sur les milieux lillois dans l’impact et sur les ballons, Yann M’Vila comme Youssef Aït-Bennasser ont également raté des passes faciles, offrant de vraies situations de contres aux fusées nordistes. Entré en jeu, Valentin Vada n’a pas su endiguer la mauvaise dynamique.

Saliba, Ruffier et Beric motifs d’espoir malgré tout

S’il a connu un début de match compliqué, le jeune William Saliba (17 ans) est ensuite monté en régime, faisant preuve d’autorité sur plusieurs situations. Il a montré qu’il pouvait être plus qu’un remplaçant malgré son jeune âge. Surtout quand on voit la prestation une nouvelle fois poussive de Neven Subotic. Critiqué à Marseille, Stéphane Ruffier a fait fermer des bouches, bloquant quatre tentatives de Nicolas Pépé pour ne finalement s’incliner que sur une frappe contrée à la fin (87e). Enfin, on notera aussi le retour encourageant de Robert Beric. Le Slovène a pesé et aurait pu marquer d’un superbe enchaînement dans la surface (34e).

Les Verts ont craqué nerveusement

Ce dimanche, Monsieur Lesage a exclu trois stéphanois face à Lille. Cela avait commencé avec Jean-Louis Gasset avant la mi-temps. Cela s’est poursuivi dans les derniers instants avec les cartons rouges de Mathieu Debuchy (90e) pour un accrochage avec Jonathan Ikoné (second carton jaune) puis, dans le temps additionnel (93e) de Wahbi Khazri. Mécontent que l’arbitre siffle faute contre lui, le Tunisien a eu des mots et l’a payé. L’ASSE doit apprendre à mieux se tenir. Au moins, les jeunes auront leur chance à Caen…

Alexandre CORBOZ, à Geoffroy-Guichard

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.