ASSE – Mercato : 5 bonnes raisons de croire à Rémy Cabella (OM)

Dans les dernières heures du marché, l’ASSE s’est fait prêter Rémy Cabella pour une saison par l’OM. Un dernier renfort qui fait office de valeur ajoutée à l’effectif. 

Parce que l’ASSE n’a que peu de joueurs dans son registre

Rémy Cabella a pour lui sa polyvalence. Il peut aussi bien jouer en pointe pour dépanner, qu’en attaquant de rupture, meneur de jeu ou même ailier gauche (son meilleur poste) ou droit. Avec le départ d’Oussama Tannane et le retour à Newcastle du décevant Henri Saivet, il ne restait guère plus que Romain Hamouma dans un registre similaire. Cabella offre une autre option à Oscar Garcia, lequel peut même l’aligner en faux avant-centre. Après tout, en l’absence de Bafétimbi Gomis, l’OM l’avait bien fait l’an passé et avec réussite (5 buts en 6 matches toutes compétitions confondues, dont deux doublés en Coupe de France).

Parce qu’il est revanchard

Recruté par l’ancienne direction de l’OM après une saison très compliquée à Newcastle, le feu follet corse a été durement impacté par le “Champions Project”. En effet, alors qu’il était encore titulaire sous le commandement de Franck Passi, il a progressivement perdu sa place avec l’arrivée de Rudi Garcia et le retour à l’OM de Dimitri Payet. Titularisé seulement 8 fois depuis le début d’année 2017, Cabella a subi un véritable camouflet lors du choc face à l’AS Monaco avant son départ (défaite 1-6) où, malgré une pénurie aux avant-postes, Rudi Garcia lui a préféré Jordan Amavi au poste d’ailier gauche. L’ancien Montpelliérain aura l’occasion de se venger au Vélodrome le dimanche 10 décembre puisque son prêt ne lui interdit pas d’affronter l’OM.

Parce qu’il a un talent fou

Maître à jouer du Montpellier vainqueur de la Coupe Gambardella en 2009, “RC” a souvent été considéré comme un grand espoir du football. Il y a quatre ans, l’hyper agent Jorge Mendes s’était même intéressé à lui dans l’espoir de l’attirer dans son écurie. Rémy Cabella a toutes les qualités du milieu offensif moderne : il est rapide, techniquement très à l’aise, altruiste… Bien évidemment, les Verts ont misé sur un joueur en difficulté dans son club mais qui était encore, il y a trois saisons, un membre de l’équipe de France (4 capes).

Parce que financièrement, ce n’est pas une ruine

Bien sûr, l’inconvénient d’un prêt sans option d’achat est que l’ASSE ne sert pas ses intérêts économiques autour d’un joueur ne lui appartenant pas. Sur le long terme, ce n’est pas un bon deal. Sur le court terme, c’est une vraie plus-value sportive car un joueur du niveau de Cabella se monnaie aujourd’hui entre 8 et 10 M€. Là, les Verts ne versent pas d’indemnité à l’OM mais paient en revanche le salaire du joueur, estimé à 185.000€ brut. Avec les charges patronales, cela revient à un deal global un peu supérieur à 4 M€. S’il est performant, on oubliera vite son coût …

Parce qu’il jouit déjà d’une solide expérience

A 27 ans, qu’a fait Rémy Cabella dans sa carrière ? Il a déjà disputé 250 matches en professionnels, dont 180 en L1 sous les couleurs d’Arles-Avignon, de Montpellier et de l’OM (35 buts, 23 passes décisives), goûté à la Premier League (31/1/2), disputé 13 matches européens (dont 6 en Ligue des champions pour 1 but). L’Ajaccien a aussi été champion de France sous les couleurs de Montpellier en 2012 (29 apparitions en 38 journées dans un rôle de joker) et appelé 4 fois sous les drapeaux en 2014. Ce n’est donc pas vraiment n’importe qui…

Alexandre Corboz