ASSE : Mercato, budget, vivier… Willy Sagnol s’inquiète pour la pérennité des Verts

true

Pour Willy Sagnol, l’AS Saint-Etienne n’a pas réellement de marge de manœuvre au niveau de sa politique sportive.

Disposant d’une tribune sur RMC le vendredi soir, Willy Sagnol n’est pas réputé pour avoir sa langue dans sa poche. L’ancien défenseur des Bleus s’est notamment arrêté sur le choix de l’ASSE de miser sur Ghislain Printant, une décision qu’il comprend et valide à 100%. En revanche, l’ex joueur du Bayern Munich est beaucoup plus critique à l’égard de la politique sportive. « C’était une très belle saison mais on sait aussi que le club a vécu un peu au-dessus de ses moyens pendant cette dernière année et demi et que la pérennité du club n’est pas assurée. Sainté vient de faire une très belle saison mais les difficultés risquent d’arriver rapidement. Ce serait quand même con, et même un très mauvais signe qu’enverrait le club s’il vendait Saliba aujourd’hui », déplore-t-il.

Une politique sportive défaillante ?

Pour lui, avoir une bonne génération Gambardella n’est pas gage de réussite (« Entre la Gambardella et les pros, il n’y pas 2 ou 3 étages mais 40 »). Sagnol s’interroge sur la suite du projet : « Une politique sportive d’un club, ça ne consiste pas à simplement bien former un joueur, c’est tout ce que tu vas lui proposer, lui ouvrir la porte au bon moment, faire de la bonne post-formation, le vendre au bon moment. C’est tout ça une bonne politique sportive, et c’est ce qui a pu être défaillant et qui l’est encore un peu malheureusement ».

Un dossier de l’investisseur auquel il peine à croire

Quant à l’arrivée d’un nouvel actionnaire, ça le rend circonspect : « Comment est-ce que tu veux grandir dans le football ? Il faut plus de moyens. Soit tu vends le club, sois tu demandes à des investisseurs d’entrer. Mais aujourd’hui, tu vas demander à des mecs de venir, tu vas leur demander de mettre 30 millions et tu leur dis qu’ils ne décideront pas ? Comment développer des clubs de foot sans argent ? », s’interroge l’ancien défenseur dans des propos retranscrits par Poteaux-Carrés. Une sortie sans langue de bois qui pourrait quand même lui porter préjudice si d’aventure il postulait pour le poste de directeur sportif de l’ASSE …

Arnaud Carond