ASSE – Mercato : Christophe Galtier a présenté ses excuses à Max-Alain Gradel

Conscient d’avoir surréagi en mettant au placard Max-Alain Gradel fin 2013, l’ancien entraîneur de l’ASSE Christophe Galtier avait fait amende honorable.

Novembre 2013. On joue la 93e minute du derby entre l’ASSE et l’OL, lorsque Yoann Gourcuff déborde sur le côté gauche, prend Max-Alain Gradel au duel. L’Ivoirien rate son intervention, laissant le milieu offensif des Gones centrer et trouver de la tête Jimmy Briand, qui offre la victoire à son équipe (2-1).

Pointé du doigt pour cette « boulette », Gradel se sent mal dans le vestiaire. Et ce ne sera que le début d’un long tunnel. « Dans le vestiaire, j’avais le regard de tout le monde. Personne ne disait rien mais je voyais le regard noir de Christophe Galtier, avoue le Toulousain sur RMC Sport. Quelques jours après, le président Caïazzo fait une déclaration contre moi et après ça, j’étais en réserve et mis de côté pendant quatre ou cinq mois. Mais je n’ai jamais lâché, j’ai continué à travailler, je faisais des heures en plus. »

Mieux, Gradel va réussir à revenir dans le cœur de ses coéquipiers et de tous les amoureux des Verts par la grande porte pour le match retour à Gerland. Le Toulousain savoure encore aujourd’hui : « Romain Hamouma a un problème à la veille du match. C’était une opportunité pour rentrer dans le groupe. Je suis sur le banc, je rentre en deuxième période et je marque le but victorieux (2-1). La semaine d’après, le coach fait une réunion dans le vestiaire et dit devant tout le monde que tout les joueurs devaient prendre exemple sur moi, qu’il avait été très dur envers moi et me présente ses excuses. » 

JP