ASSE – Mercato : Claude Puel dément les tensions avec Roland Romeyer
par butfootballclub

ASSE – Mercato : Claude Puel dément les tensions avec Roland Romeyer

Si on l'a souvent opposé à Roland Romeyer sur certains dossiers, Claude Puel a amené sa vérité sur le cas Loïc Perrin à l'ASSE.

Présent pour sa conférence de presse de rentrée mercredi midi, Claude Puel a longuement disserté sur l'épineux cas Loïc Perrin à l'ASSE. Un dossier qui a fait l'objet de nombreux fantasmes et donné lieu à des rumeurs de tension entre le manager général des Verts et son président Roland Romeyer, désireux de prolonger son capitaine.

Avec Romeyer, il a « toujours été sur la même longueur d'ondes »

Des rumeurs que Claude Puel a démenti : « Certains ont essayé de créer un débat entre le Président Roland Romeyer et moi-même. Pourtant, on a toujours été sur la même longueur d’ondes. Loïc devait entamer sa reconversion au sein du club après avoir disputé son tout dernier match. Puis la pandémie est survenue alors qu’il s’était blessé. Il a manifesté l’envie de ne pas finir de cette manière l’énorme carrière qu’il a eue dans ce club. On l’a écouté mais on ne lui a rien promis. On lui a dit qu’on regarderait comment s’orchestrerait le groupe et qu’on aurait une réflexion sur une prolongation. Aucune décision n’a été prise».

Claude Puel a accepté de subir le Mercato

En revanche, le coach de Saint-Etienne a reconnu ne pas trop apprécier ce Mercato 2020 où les Verts risquent de subir les évènements à cause d'erreurs passées : « Il faut trouver des solutions, d’autant plus qu’il y a des déséquilibres dans l’effectif selon les postes. Il nous faut réduire ce groupe pour le bien de tous, les clubs comme les joueurs. C’est important pour l’harmonie générale. On a un effectif très conséquent mais également une masse salariale conséquente. La priorité, c’est de réduire et d’équilibrer le groupe tout en le gardant compétitif. Ce qui est sûr, c'est qu'on n’aura aucune marge pour être présents sur le mercato comme les années précédentes. Le club est obligé de s’inscrire dans une autre politique ».