ASSE – Mercato : Kolodziejczak – Debuchy, pourquoi ils évitent le « cut »
par Alexandre Corboz

ASSE – Mercato : Kolodziejczak – Debuchy, pourquoi ils évitent le « cut »

Si Claude Puel a signifié à plusieurs joueurs qu'il souhaitait les voir quitter l'ASSE, ce n'est pas pour deux joueurs du Top 10 des salaires.

Du Top 10 des salaires de l'ASSE en 2019-20, seuls Timothée Kolodziejczak (120 000€ brut par mois) et Mathieu Debuchy (125 000€ brut par mois) sont épargnés par le coup de balai du coach. Concernant « Kolo », transféré définitivement de Tigres pour 4,5 M€, Claude Puel a dû composer bon gré mal gré avec ce transfert négocié avant son arrivée. En premier lieu, le natif d'Avion faisait bien partie de la lessive. Surtout après son accrochage l'an passé avec le Castrais, lorsqu'il avait signifié qu'il ne voulait plus dépanner à gauche et jouer dans l'axe.

Kolo a retourné Puel

Cet été, Timothée Kolodziejczak est revenu dans de bonnes conditions psychologiques. Il a aussi réalisé une préparation complète. Forcément, dans le jeu, la différence se fait sentir. Ses performances sont bonnes et il s'impose, avec Wesley Fofana, comme l'un des leaders défensifs de l'ASSE 2020-21. Le départ de Saliba et la retraite de Perrin lui ont redonné une chance qu'il saisit.

Debuchy, salaire en baisse

Pour Debuchy, dans sa dernière année de contrat, la donne est différente. Claude Puel a toujours eu beaucoup de respect pour son latéral, connu au LOSC. S'il ne l'a pas épargné du jeu de la concurrence l'an passé, le coach des Verts a toujours loué l'esprit de son latéral droit et sa capacité à rebondir. Même si Yvan Maçon pousse derrière, Claude Puel voit en Debuchy un bon encadrant, un exemple pour la jeunesse. Dans un effectif destiné à perdre quelques années de moyenne d'âge et avec le départ de Yohan Cabaye, l'ex-Gunner a un rôle à tenir. De plus, son ultime année de contrat est assortie d'un salaire à la baisse. Une situation qui convient à l'ASSE et à « l'économe » Puel.