ASSE - Mercato : Puel vers Watford ? 4 raisons de le voir rester chez les Verts
par butfootballclub

ASSE - Mercato : Puel vers Watford ? 4 raisons de le voir rester chez les Verts

Le Daily Mail fait savoir que Watford a coché le nom de Claude Puel sur une short-list pour la succession de Nigel Pearson. Pourquoi un départ de l’ASSE serait farfelu :

Le ciment Puel est en train de prendre à l’ASSE 

Voir revenir Puel en Premier League est possible, c'est plutôt le timing qui reste incertain. Outre le fait de débarquer dans un club en difficulté sportive - même sauvé en fin de saison - le Castrais n’est pas certain de disposer de fonds pour bâtir une équipe compétitive. De plus, il semble enfin bien implanté chez les Verts. En interne, Puel aurait même réussi à fédérer le vestiaire et faire la police - avec Xavier Thuilot - entre Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. 

Watford est un club malade

Si le Castrais s’est plu en Angleterre à Leicester (octobre 2017 à février 2019) puis Southampton FC (2016-2017), il n’a jamais récupéré un club qui se bat pour le maintien. Ce serait le cas à Watford. Pearson a été limogé dimanche, à deux matchs de la fin de la saison et le club n'est pas assuré du maintien puisqu’il est sous la menace d’Aston Villa et de Bournemouth... seulement à trois points. Sans vraie politique de formation (seulement 7 joueurs de l’effectif nés après 2000), les Hornets sont malades... bien plus que des Verts repartis sur un nouveau cycle.

Du raffût pour Ruffier et Aouchiche .. pour rien ? 

L’ASSE est sur le point de recruter Adil Aouchiche (18 ans), un dossier sur lequel Puel s’est impliqué personnellement depuis des semaines. N’a-t-il pas envie de rester à l’ASSE pour voir si son idée était porteuse ? Par ailleurs, l’ancien coach de l’AS Monaco a débuté une grande lessive afin de vider les gros salaires du vestiaire. On pense ici à Stéphane Ruffier, un dossier où là aussi son influence a joué de tout son poids. 

Puel a l’habitude d’honorer ses contrats

Avec un départ de Puel, le monde du football n’en serait pas à sa première incongruité mais il reste un argument à prendre en compte quand on se penche sur son cas : il n’est pas dans les habitudes du technicien de ne pas honorer ses contrats. Ainsi, il a par exemple été prié de quitter l’OL, Southampton et Leicester, mais ce n’était pas sa décision. Pour l’heure, le Castrais est lié à l’ASSE jusqu’en juin 2022.