ASSE – Mercato : qui es-tu Dimitrios Giannoulis (PAOK Salonique ?

true

Annoncé dans le viseur de l’ASSE, Dimitrios Giannoulis (24 ans, Paok Salonique) pourrait rejoindre le Forez. Portrait de ce latéral gauche méconnu.

Pour renforcer son effectif en vue de la saison prochaine, l’ASSE va devoir faire preuve de malice. Claude Puel veut apporter du sang frais et de la jeunesse au sein du groupe professionnel. Alors, le coach des Verts a montré la porte de la sortie aux anciens. Il prospecte aussi pour ramener des nouveaux espoirs.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Parmi les cibles évoquées figurent Dimitrios Giannoulis. À 24 ans, le latéral gauche est un pilier du PAOK Salonique. Cette saison, il a participé à 25 rencontres de Super League 1 (D1 grec) et délivré 3 passes décisives sur son flanc. Son profil a été ciblé par l’organigramme des Verts qui réfléchirait à passer réellement à l’action.

Interrogé par But!, Martial, CM de Football Grec France et rédacteur sur Footballski, est revenu sur le profil de Giannoulis : « Je le sens mûr pour cette étape en France. En revanche, les Stéphanois ne doivent pas s’attendre à un gros espoir, un crack. Sa plus grande qualité, c’est qu’il est toujours régulier. Ce n’est pas vraiment un profil de latéral moderne, qui attaque à outrance, lui il veut toujours d’abord bien défendre. Au sein d’une défense à quatre, c’est un joueur complet. » 

L’ASSE pourrait débaucher en Giannoulis « un des chouchous » des supporters du PAOK

Formé au PAOK, le natif de Katerini (Grèce) a un beau curriculum vitae derrière lui. Il termine sa troisième saison complète en tant que titulaire. Son potentiel lui a ouvert les portes de la sélection grecque dès 2018. Mais, somme ses compatriotes des doutes subsistent sur l’adaptation de Giannoulis à un nouvel environnement. L’ASSE en a déjà fait les frais avec Katranis : « Il y a toujours un risque. Mais, contrairement aux autres cités, il a un plus gros bagage au niveau de l’expérience. Il a joué des matches sous pression avec le PAOK. Il connaît la pression populaire, il arrive à gérer des grosses attentes. C’est très dur pour un joueur issu du PAOK de percer dans le groupe professionnel. Aujourd’hui, c’est un des chouchous des supporters. Ils se reconnaissent en lui. Après, la Ligue 1 est plus dense et physique. Mais, par rapport à un buteur ou à un offensif, il n’aura pas la pression d’être décisif offensivement. Les attentes sont différentes. »

Engagé jusqu’en 2022 avec son club, la situation de Giannoulis est suivi de près par des clubs européens. Surveillé par le fairplay financier, le PAOK sera dans l’obligation de céder le joueur : « La situation financière du PAOK est compliquée. Ils sont dans une logique de réduction des coups. Je crois pas trop qu’il puisse se satisfaire d’une transaction avec Trauco plus de l’argent. Il baisse la voilure, mais Giannoulis est quasiment leur seule valeur marchande. En Grèce, la presse rapporte qu’il est suivi par beaucoup de clubs comme l’Atalanta et le Napoli. À une époque, l’AS Monaco était très chaud sur le dossier. Les dirigeants ne braderont pas un des joueurs majeurs de l’effectif. »