ASSE – Mercato : un coup à faire avec Max-Alain Gradel ?

L’ASSE va chercher à renforcer son attaque en janvier et Max-Alain Gradel, en rupture de banc à Bournemouth, est une piste à ne pas négliger même s’il devrait participer à la prochaine CAN.

« Avec le mercato, il faut peut-être envisager d’améliorer l’effectif. Il y a une ouverture d’esprit totale de notre part en fonction des demandes de notre coach » : Bernard Caiazzo est prêt à donner plus de moyens à Christophe Galtier pour que l’ASSE réussisse sa saison et cela devrait passer par le recrutement d’un ou deux joueurs offensifs cet hiver. Compte tenu de ses soucis d’efficacité de cette première partie de saison, il est vraisemblable que les Verts recruteront, et comme “But!” l’a révélé jeudi dernier, Galtier pencherait pour la venue d’un ailier gauche. A ce poste, le rendement de Kévin Monnet-Paquet reste insuffisant. Oussama Tannane, qui devrait disputer la CAN avec le Maroc, est quant à lui aligné sur le flanc droit depuis deux mois, un poste où il a affiché de nets progrès ces derniers temps après un début de saison très décevant. Pour l’heure, rien n’a filtré des pistes étudiées par le responsable du recrutement du club, David Wantier, mais un ancien de la maison verte correspond au profil recherché : Max Gradel. A 29 ans, l’Ivoirien est en manque de temps de jeu à Bournemouth. Depuis deux mois, il n’apparaît même plus dans les compositions d’équipe du club anglais. “Mad Max” n’a débuté aucune rencontre depuis le début de la saison. Il n’a pris part qu’à 7 matches (1 but) et n’a plus rejoué en Premier League depuis le 20 octobre contre Tottenham. Difficile dans ces conditions de penser que son club le retiendrait en cas de proposition…

Il veut quitter Bournemouth, il connaît la maison et sait marquer des buts

Pour les Verts, Gradel présenterait certains avantages. Le joueur a évolué pendant trois saisons à l’ASSE avant d’être transféré à Bournemouth, pour 10 M€, à l’été 2015. Son départ n’avait pas été sans heurts, l’Ivoirien ayant critiqué le club pour son manque d’ambition et la gestion de son départ. Des propos qui avaient déplu à Roland Romeyer, mais la hache de guerre a vite été enterrée. Opéré des ligaments croisés en début de saison dernière, Gradel avait effectué une partie de sa rééducation à L’Etrat. Ses relations avec Galtier, elles, ont toujours été très bonnes, le coach des Verts appréciant le joueur autant que l’homme, qui comptait parmi les principaux animateurs du vestiaire avec son sourire, sa joie de vivre et son esprit de compétiteur. Gradel a eu des hauts et des bas pendant ses saisons stéphanoises mais on se souvient qu’il avait fini très fort. En 2014-15, boosté par son titre de champion d’Afrique, l’Ivoirien avait inscrit 17 buts. Avec 1 but et 4 passes décisives en 19 matches de Premier League, depuis, sa carrière a pris un mauvais tournant. Son retour à Bournemouth est clairement un échec. Le joueur devrait à n’en pas douter se chercher une porte de sortie cet hiver. L’hypothèse d’un retour dans le Forez n’est donc pas à exclure mais plusieurs freins sont à prendre en considération : sa très probable participation à la CAN, son salaire, sa forme incertaine et l’échec, ces dernières saisons, des retours en prêts de Josuha Guilavogui et Franck Tabanou. De quoi refroidir l’idée de faire à nouveau du neuf avec du vieux.

Laurent Hess, à Saint-Étienne


But Max-Alain GRADEL (60ème) / LOSC Lille – AS… par Ligue1-Officiel