ASSE, OM, OL : le flou règne concernant les abonnements
par Mathias Merlo

ASSE, OM, OL : le flou règne concernant les abonnements

À deux semaines de la reprise de la Ligue 1, des supporters, à l'instar de ceux de l'ASSE, restent dans le flou concernant les abonnements.

 

En raison du Covid-19, cinq clubs de Ligue 1 (ASSE, OM, OL Montpellier, Nîmes) n'ont toujours pas lancé leur campagne d'abonnements. Dans le contexte de Covid-19, les supporters ne sont pas prêts de garnir les tribunes populaires de leur stade.

L'Equipe, dans son édition du jour, fait un point sur la situation. Les avis divergent au sein de l'élite professionnelle. Si la majeur partie des clubs a déjà lancé la campagne d'abonnements, une petite partie demeure dans l'expectative. En cause, la fameuse limite de 5000 personnes au sein des enceintes sportives le jour de la rencontre :

  • ASSE : Forts de plus de 15 000 abonnés la saison passée, les Verts attendent l'évolution de la situation sanitaire. Le club du Forez vendra uniquement des billets à l'unité pour son premier match de championnat à Geoffroy-Guichard, le 30 août prochain, face à Lorient.
  • OM : À l'instar de son rival stéphanois, les Olympiens vont vendre des places sèches pour la réception de l'ASSE, le 21 août prochain au Vélodrome. L'organigramme phocéens souhaite une jauge relevée à 20 000 spectateurs. De plus, la dernière réunion entre les groupes de supporters et la direction concernant la question des abonnements s'est mal déroulée. Pour l'instant, les supporters de Marseille ne veulent pas entendre parler de contingents liés au Covid-19.
  • Focalisé sur la campagne de Ligue des Champions, l'OL devrait bientôt communiquer auprès de ses supporters. Selon l'Equipe, il n'y aura pas de campagne d'abonnements pour la première partie de la saison. La pratique pourrait évoluer selon l'évolution sanitaire.