ASSE : Pierre Ménès insiste sur ce que les Verts n’arrivent jamais à faire

true

Hier, l’ASSE s’est logiquement inclinée sur la pelouse du Stade de Reims (1-3). Ratant du même coup l’occasion de se hisser dans les hauteurs du classement.

En début de saison, lorsque l’ASSE accumulait les défaites et ne mettait plus un pied devant l’autre, le problème ne revenait plus sur le devant de l’actualité. Avant que Claude Puel arrive au chevet des Verts et leur permette de remonter dans la première partie de tableau.

Il y a quelques jours, en s’inclinant à Rennes (1-2) en toute fin de match, l’ASSE avait laissé passer l’occasion de flirter avec le podium. Bis-repetita hier, à Reims, avec un nouveau revers. Prouvant, comme ce fut le cas la saison dernière, que les Verts avaient du mal à confirmer les (quelques) espoirs placés en eux. Une analyse que reprend à son compte Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, dans son habituel debrief du lundi.

« Les Stéphanois se manquent »

« L’ouverture de ce dimanche s’est faite avec un Reims-Saint-Etienne lors duquel les Verts ont déçu. Comme trop souvent depuis quelques saisons, quand Sainté est dans une bonne phase et doit gagner un match charnière pour basculer vers quelque chose de plus intéressant, les Stéphanois se manquent. Cela a encore été le cas au stade Delaune, surtout lors d’une première période où leur jeu était à la limite de l’insignifiant. Oudin a ouvert le score d’un retourné suite à un coup de billard, mais Puel a fait un coaching gagnant en faisant rentrer Hamouma, qui a égalisé d’un tir croisé. Seulement, au coeur d’un temps fort stéphanois, ce sont les Champenois qui ont inscrit un deuxième but sur une jolie tête de Dia, avant de creuser l’écart en fin de match sur une grosse erreur défensive adverse bien exploitée par Doumbia. C’est un vrai coup d’arrêt pour les Verts. »

Prochain rendez-vous pour les Stéphanois, dimanche prochain au stade Geoffroy-Guichard face au Paris Saint-Germain.

Benjamin Danet

Journaliste et Directeur Général de But!