Stade de Reims – ASSE (3-1) : les 3 raisons de la faillite des Verts à Delaune

true

Le Stade de Reims a pris la mesure de l’ASSE ce dimanche à Delaune (3-1). Logiquement, les Verts se sont inclinés devant l’excellente organisation marnaise. 

Coaching gagnant de Puel mais…

Pendant quelques minutes, on s’est dit que Claude Puel était un génie. En tentant le double remplacement Hamouma – Aholou (pour faire sortir Boudebouz – Diony), le coach de l’ASSE a remis les Verts sur les rails, l’ancien Caennais égalisant sur un travail de son coéquipier. Sauf que tout cela n’était que poudre aux yeux. Si coaching gagnant il y a bien eu sur cette phase, on peut aussi se demander si la titularisation du duo Diony-Boudebouz – plus lent et moins athlétique – était finalement une bonne idée de départ.

La défense des Verts trop statique

Claude Puel avait misé sur le retour de Loïc Perrin mais on ne peut pas dire que la défense fut le point fort des Verts ce dimanche. Sur les deux premiers buts du Stade de Reims, la défense dans son ensemble s’est montrée trop statique. Cet attentisme a été criant sur le but de Boulaye Dia, le deuxième : aucun Vert n’a daigné aller au duel sur cette action ! Que dire du dernier but, où Frank Honorat perd un ballon devant sa surface au profit de Moussa Doumbia ?

Bouanga englué dans la défense rémoise

David Guion avait promis de s’occuper du cas Denis Bouanga. Il a tenu parole. Englué dans la charnière Disasi-Abdelhamid, le meilleur joueur offensif de l’ASSE a été très décevant, payant également les mauvaises transmissions de ses partenaires. Qu’il se rassure, Bouanga n’est pas le seul à avoir été immobilisé de la sorte cette saison par l’axe marnais…

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013